The Play That Goes Wrong at the Duchess Theatre

Kevin raconte son expérience de glass collector dans un pub

Article vérifié: 2013/01/17 | Prochaine relecture: 2014/08/05

Kevin a 25 ans et vit à Londres depuis trois ans. Il se souvient de ses premiers pas ici, ne sachant pas bien parler anglais et ne sachant pas bien vers quel boulot s’orienter. A force de persévérance, il a réussi à se faire embaucher comme glass collector dans un pub. Il partage ici son expérience de petit frenchy fraîchement débarqué avec vous…

Ma première étape a donc été d’aller au job-centre pour consulter les offres d’emplois en ligne. Apres deux ou trois coup de fil à des Bar Manager j’ai vite compris qu’il me serait impossible de décrocher un boulot au téléphone vu que je ne comprenais pas la moitié de ce qu’ils me disaient. J’ai donc décidé de noter les adresses des bars/pubs/cafés cherchant du personnel et d’aller directement sur place, armé de mon CV, de mon sourire et d’une grosse motivation.

Quand on recherche un petit boulot dans un pub, restaurant ou même une boutique, la bonne vieille méthode du porte à porte semble bien fonctionner. Vos futurs employeurs savent directement à qui ils ont affaire et les problèmes de compréhension au téléphone entre un français avec un anglais approximatif et un anglais dont c’est la langue maternelle s’amenuisent enfin. Kevin se souvient aussi comment sa motivation a su faire la différence :

Si je n’étais pas sélectionné pour faire un trial-shift, je déposais alors des CV dans tous les pubs du quartier avoisinant le bar où j’ai été, en stipulant que j’étais disponible pour faire n’importe quel nombre d’heure (part time/full time) à n’importe quel moment de la semaine (week-end/soirée) car c’est à ces moments de la semaine que les bars ont besoin de personnel.

Il est vrai qu’il est important de bien préciser à votre futur employeur vos disponibilités car ce genre de petits jobs sont souvent recherchés par des étudiants qui ne sont pas forcément libres les soirs ou en journée la semaine. Faites bien savoir que vous êtes libres à tout moments et que votre emploi du temps est flexible.

Ce métier étant assez contraignant et usant, il n’est pas rare de voir des personnes appeler leur manager au dernier moment pour prévenir qu’ils ne viendront pas travailler. C’est à ce moment là que votre emploi du temps flexible peut faire la différence : l’opportunité de remplacer le personnel au pied levé. Stipulez bien dans votre CV que vous pouvez être là dans l’heure qui suit, si besoin était. C’est toujours un petit plus de se rendre disponible et cela devrait jouer en votre faveur.

Glass collector ?

Le métier de glass collector est très spécifique à l’Angleterre. Il fait partie intégrante de la culture de Pub, que nous français, on a des fois du mal à saisir. Kevin explique :

Glass collector veut dire littéralement ramasseur de verre. Le job consiste à ramasser les verres vides- attention a la prise de tête si vous prenez le verre de quelqu’un qui ne l’a pas terminé donc toujours demander au gens autour avec un grand sourire si vous pouvez prendre le verre- les mettre dans le lave vaisselle et ensuite les placer au bar pour permettre aux barmen et barmaids de s’en servir pour les clients suivants. Ce job n’est pas le plus valorisant qui soit mais c’est un très bon tremplin pour commencer. Vous allez alors perfectionner votre vocabulaire et vous familiarisez avec les différents accents de vos collègues et des clients.

Il est important quand vous ne parlez pas bien anglais de montrer votre motivation à votre futur employeur, car souvent c’est un réel handicap. Le manager n’a pas envie de devoir tout répéter deux fois, surtout quand c’est l’heure d’affluence.

Kevin a finalement obtenu le job de glass collector car il a remplacé au pied levé un collègue absent. Il se souvient :

Une semaine après, j’étais toujours en train de chercher un boulot quand la manager du premier bar me rappelle pour me demander si j’étais intéresser pour être glass collector les vendredi et samedi soirs, j’ai accepté. Après plusieurs semaines et ayant démontrer que j’étais quelqu’un de sérieux j’ai alors demander si il était possible pour moi de faire plus d’heures et éventuellement commencer à bosser derrière le bar ayant améliorer considérablement mon anglais. J’ai alors fait des remplacements pour mes collègues. Je suis finalement devenu barman après deux mois.

Abréviations et informations:

  • Glass collector: Ramasseur de verres
  • Barmaids: Féminin de barmen (au singulier bardmaid & barman)
https://www.bealondoner.com

0 commentaires (ajouter le votre)

ajouter un commentaire:

Title:
Prénom:
email: ( Votre adresse ne sera pas affichée )
commentaires: