TransferWise-French-Britian--Static-Banners-728x90
Par anais | 2016-05-25 16:10:37 | 1718 vues | 0 Commentaire

Un musée qui vous entraîne dans l’histoire des guerres modernes, depuis la Première Guerre Mondiale jusqu’aux conflits d’aujourd’hui. Une expérience immersive et captivante.

une.jpg

Crédit photo : Anaïs Doulut

Crée en 1917, l’Imperial War Museum est un ensemble de musées militaires britannique, qui se compose de cinq sites. Son bâtiment principal : l’Imperial War Museum London, installé dans le quartier de Lambeth. Un édifice imposant, dont l’entrée est gardée par des canons gigantesques de plus de 100 tonnes, qui étaient, à l’époque, montés sur les HMS, les bateaux militaires britanniques.  

canon.jpg

À l’intérieur, le musée s’articule autour d’une large collection de véhicules, armes, munitions, uniformes et autres objets marquants des guerres passées. Une fois passé les portes d’entrée, vous voilà face à de vrais avions de combats suspendus au-dessus de vous, mélangés aux véhicules blindés, canons et missiles de toutes époques, barques de débarquement et tank. Nous sommes tout de suite plongés dans l’ambiance. Haut de quatre étages, le musée vous entraîne dans une découverte chronologique des évènements militaires qui ont marqué notre monde, se concentrant particulièrement les deux Guerres Mondiales et la Shoah, et du quotidien de ceux qui les ont vécus. 

cockpit_b52.jpg

Les deux premiers sont donc consacrés aux deux guerres mondiales. Le musée ne se contente pas seulement d’exposer des souvenirs de champs de bataille. Chaque conflit se voit expliqué en détail, de façon simple et lucrative : quelle était la situation d’avant-guerre, quelles sont les raisons qui ont poussé les pays à entrer en conflit, qui en sont les protagonistes et quelle était la situation politique d’après-guerre… De plus, le musée ne prend pas parti d’un côté ou d’un autre. Bien que les objets Anglais et Français soient plus présents, les Allemands, Japonais, Russes et autres acteurs dans les conflits ne sont pas en reste. On découvre ainsi les différences entre chaque nation, que ce soit en termes d’équipements militaires, de propagande ou de façon de vivre pendant la guerre. 

affiche.jpg

De nombreuses photos, maquettes, affiches, armes et autres objets retrouvés agrémentent la visite, permettant de comprendre un peu plus ce que vivaient aussi bien les soldats du front que le reste du peuple. L’imperial War vous plonge même dans une expérience immersive en recréant les tranchées et les bruits quotidiens d’un champ de bataille. Difficile de s’imaginer vivre ça chaque jour durant des mois. 

tranchée.jpg

Le troisième étage porte quant à lui sur les conflits plus contemporains, comme la Guerre Froide, l’Irak, l’I.R.A et l’Irlande du Nord ou encore l’Afghanistan. On y voit de nombreux véhicules militaires, comme un cockpit de bombardier, une voiture de reporter blindée avec des impacts de balles, la carcasse d’une voiture après un attentat en Irak ou encore un camion anti-émeute d’Irlande du nord. Une autre partie vous entraîne quant à elle dans les services secrets britanniques et les « guerres secrètes » qu’ils ont menées à travers le temps. MI5, MI6, machine Enigma, agents sous couverture et anciennes missions secrètes ne vous seront plus si secret que ça. James Bond version réelle.

enigma.jpg

Enfin, le quatrième et dernier niveau est entièrement consacré à l’Holocauste, depuis l’ascension au pouvoir d’Adolf Hitler jusqu’à la libération des camps de concentration. SS, Nuit de Cristal, traque et déportation, conditions de vie et règlement imposés aux Juifs, l’exposition est accompagnée tout au long par des témoignages d’enfants ayant vécu à cette époque, des souvenirs durs et parfois violents qui traduit la terreur dans laquelle l’Europe vivait en cette période.

warning.jpg

L’imperial War Museum London est un musée passionnant, qui vaut vraiment le détour. Des pièces uniques, une immersion totale dans ces conflits que l’on connaît bien tout comme ceux que l’on connaît moins, qui nous plonge dans leur univers parfois dur et brutal, et pourtant captivant. À voir.

make_tea_not_war.jpg

Infos : Entrée libre. Du lundi au dimanche de 10h à 18h, Lambeth Road, SE1 6HZ. Renseignements ici

A lire dans la même catégorie: Tourisme

A lire les dernières publications


Ajouter un commentaire :

Title:
Nom / Prénom / Pseudo:
Email: Votre adresse email ne sera pas affichée
Commentaire: