TransferWise-French-Britian--Static-Banners-728x90
Par nadege | 2014-02-21 11:07:15 | 3322 vues | 0 Commentaire

20 ans de carrière internationale en tant que rugbyman ont fait de Serge Betsen, un des ambassadeurs de l’ovalie française à Londres. A présent entraineur consultant pour l’équipe London Scottish, Serge partage son temps entre sa vie de famille à Ealing et ses nombreuses activités caritatives et sportives.

serge_betsen_a_londres.jpg

Credit photo: Bealondoner. 

En plein tournoi des 6 nations, Serge Betsen a accepté de répondre aux questions de bealondoner.com. Apres une victoire de la France contre l’Angleterre, le XV de France est à la veille de rencontrer le Pays de Galles, et espère achever un grand chelem.

Le rugbyman français est installé à Londres depuis 2008 où il poursuit sa carrière sportive mais aussi de consultant, s’appuyant sur les valeurs de l’ovalie pour communiquer l’esprit d’équipe au monde de l’entreprise.

« Je suis arrivé à Londres par un concours de circonstance. J’avais toujours refusé de venir jouer en Angleterre, et après les frustrations de la coupe du monde de rugby de 2007, j’ai eu envie de changer d’air. Je suis alors arrivé au sein de l’équipe des London Wasps en 2008. J’ai réalisé un rêve : celui de continuer à jouer au rugby tout en apprenant à vivre dans une nouvelle culture. » raconte l’ancien international de rugby.

Né au Cameroun en 1974, Serge a essuyé ses premiers placages dans le club de Clichy, en région parisienne. C’est là qu’il a découvert sa passion pour le rugby, a 12 ans. 

« J’ai découvert alors  le monde de l’ovalie. A Clichy, les bénévoles du club m’ont appris beaucoup et m’ont beaucoup donné. Ils m’ont permis de m’épanouir dans ce sport qui est vite devenu une passion. A 17 ans, je suis entré au club de Biarritz où je suis resté 17 ans. »

Ce sont ces valeurs de l’ovalie, faite de partage, de respect et de tolérance que Serge a choisi aussi de transmettre à travers son association fondée en 2004 : The Serge Betsen Academy. Cette association caritative vient en aide aux enfants défavorisés du Cameroun mais aussi du Cambodge et Madagascar.

 « C’est important pour moi de donner, après avoir tant reçu de la part de ces bénévoles, notamment dans mon ancien club de Clichy. C’est ce que le rugby m’a donné, des valeurs. Il est important pour mon équilibre de me sentir utile. C’est pour cela que j’ai crée ma fondation en 2004, il y a déjà 10 ans, c’est une de mes plus grande fierté.  C’est essentiel aussi de ne pas faire que du rugby et de  diversifier ses activités.»

Pendant ses 17 ans passés en terre basque, Serge n’a pas seulement joué au rugby. Ce super actif avait déjà un emploi du temps chargé, entre matches, entrainements, son association, la gérance d’un Spa…A Londres, il est toujours aussi actif, même si il a raccroché ses crampons  d’athlète professionnel de haut niveau en 2012.

Passionné de bien être, il soutient la mise en place d’un centre de rééducation physique en plein centre de Londres.

« Je suis un adepte du bien être physique. Quand on est joueur de haut niveau, il faut être en forme et essayer de ne pas se blesser. »

Fervent supporter de l’équipe de France, c’est tout naturellement que Serge Betsen sera dans les gradins du Millenium Stadium de Cardiff, ce vendredi, pour soutenir son équipe face au Pays de Galles. Celui que ses adversaires avaient surnommé « la faucheuse », à cause de sa méthode de placage au sol d’une efficacité radicale, sourit quand on le lui rappelle :

« Les anglais aiment bien chambrer les français. A l’époque ils m’avaient surnommé la faucheuse…c’est vrai que sur le terrain, c’est un jeu qui peut sembler violent mais c’est avant tout le fair-play qui prime à la fin, surtout lors des 3 eme mi-temps. On se bat sur le terrain et on se serre la main après le match. C’est aussi ca, les valeurs du rugby. »

Il est vrai qu’on dit souvent que le rugby est un sport de voyous joué par des gentlemen…A Cardiff, ce week-end, Serge ne fera pas qu’encourager les bleus. Il organise aussi un match de soutient au Princes Trust, une association caritative, avec The Welsh French Legends.

Ce sera l’occasion de revoir Serge sur le terrain avec d’autres légendes de l’ovalie, comme Gareth Thomas, ancien capitaine de l’équipe du Pays Galles et premier joueur à avoir fait son coming out.En attendant, Serge Betsen pense déjà à 2015 et à la prochaine coupe du monde de rugby, à la quelle il prendra part, d’une manière ou d’une autre. 

« En 2012, j’avais été bluffé par la ferveur des anglais pendant les JO. En 2016, mon sport (le rugby  à 7) fera parti des sports olympiques aux jeux de Rio. Voir mon sport au JO est une immense fierté. »

Infos : Rendez-vous vendredi 21 février à 20h, pour le match France/Pays de Galles et samedi 22 février à Cardiff pour le match The Welsh French Legends à 18h15. Pour en savoir plus sur Serge Betsen, visitez son site ici. 

A lire dans la même catégorie: Interview

A lire les dernières publications


Ajouter un commentaire :

Title:
Nom / Prénom / Pseudo:
Email: Votre adresse email ne sera pas affichée
Commentaire: