TransferWise-French-Britian--Static-Banners-728x90
Par nadege | 2015-03-09 15:18:56 | 2528 vues | 0 Commentaire

Vendredi 20 mars, l’institut français accueille le Match d’Impro avec six équipes venues des quatre coins de la francophonie. Rencontre avec quelques uns des participants. 

semaine_de_la_francophonie_match_d_impro.jpg

Avec 274 millions de francophones dans le monde, la langue française se porte plutôt bien. Pour célébrer la langue de Molière, la semaine de la francophonie propose des événements dans le monde entier et notamment à Londres, qui serait la 6eme ville française, selon Boris Johnson.

Parmi cette foule d’événements, la FBI organise un match d’improvisation avec des participants venus de six pays francophones, La France, La Suisse, Le Canada, La Tunisie, Le Québec et la Belgique. Concept né au Québec en 1977 par Robert Gravel et Yvon Leduc, le match d’improvisation mélange le théâtre et les règles du Hockey sur glace pour créer un spectacle hors du commun.

Les règles du jeu 

Sous les indications de thèmes et de catégories d’un arbitre, les comédiens, formés en deux équipes, devront jouer des saynètes improvisées sous les yeux des spectateurs. Ces derniers devront voter pour l’équipe qui selon eux les ont fait les plus rêver ou les plus rire, c’est selon.

semaine_de_la_francophonie_2_match_d_impro.jpg

Creadit photos: La FBI. 

On a posé une série de questions à quelques uns des participants au match d’impro du 20 mars, histoire d’en savoir plus sur cette discipline qui mélange théâtre et sport de combat (pour de rire).

Depuis quand participez-vous à des matches d’Impro ?

J'ai commencé au Cegep, une institution scolaire qui n'existe qu'au Québec, en 1993. J'avais 17 ans. Réponds Simon Rousseau, arbitre du match venu du Québec.

Et d’ajouter :

Je suis l'arbitre du match, mon travail consiste donc à ce que les deux équipes collaborent ensemble pour donner le meilleur spectacle possible.

Quels sont selon vous les qualités nécessaires pour être un bon improvisateur ?

Il faut savoir porter trois chapeaux en même temps. C'est à dire être à la fois auteur, comédien et metteur en scène. En plus, pour être un bon improvisateur, il faut un mélange de créativité, d'écoute, de sensibilité et de folie.

Nous confie Joëlle Paré-Beaulieu, qui appartient aux Bleus de la LNI à Montréal, pour le Canada. 

Essentiellement des qualités humaines. Une impro réussie est une rencontre réussie. Nous employons d'ailleurs aussi souvent les exercices d'improvisation en formation d'entreprise, comme par exemple "la gestion de conflits", "l'accueil", etc.

Explique Noël Antonini, qui vient de Suisse et fait de l’impro depuis 20 ans et notamment du catch-impro.

Pourquoi faut-il venir voir le match d’Impro, le 20 mars ?

La langue est un facteur d’Union et le public aura l’occasion, le 20 mars, de voir cinq nationalités appartenant à trois continents célébrant et rendant hommage à une langue qui a rapproché au fil des décennies et ne cesse de rapprocher les peuples et enrichir les cultures.

Explique Hatem Karoui, qui jouera pour la Tunisie et qui avoue qu’il pourrait aussi improviser dans une autre langue que le français, comme l’anglais par exemple.

Une autre raison de venir au match d’impro du 20 mars, selon Pauline Gauthier de la FBI :

Parce que quand quelques uns des meilleurs improvisateurs francophones du monde (et moi) partagent la très belle salle du ciné Lumière, guidés par un duo de choc de maitres de cérémonie (Emilie et Nicolas), accompagnés en live par un musicien improvisateur, et dirigés par un arbitre aussi méchant que drôle : tous les ingrédients sont réunis pour spectacle au sommet!

Question finale : Pourriez-vous participer à un match d’impro dans une autre langue que le français? Si, oui laquelle ?

Dans n’importe quelle langue, tant que les autres joueurs sont sympas. Pourquoi pas en ourdou?

Confie Gaspard Kuhn, qui joue pour la France au sein de La FBI.

Il m'est arrivé de faire de bonnes impros sans rien dire et de moins bonnes en parlant trop. Partant de ce principe, il m'apparaît alors possible de faire du théâtre d'improvisation dans d'autres langues, tant que les joueurs restent concentrés sur l'objectif de construction de l'histoire.

Renchérit Cécile André, qui représentera aussi la France au match d’impro.

Quand on joue dans une autre langue que la sienne on n'a pas tout le vocabulaire et  les nuances des mots aussi faciles, donc on doit utiliser d'autres outils, moins parler. Oui, j'ai déjà joué en italien et en anglais, je rêve de jouer en suisse-allemand !(non mais c'est sérieux)

Conclut Françoise Préfumo, qui portera l’étendard suisse lors du match. 

Une autre raison pour venir le 20 mars, si vous n’êtes toujours pas convaincu :

Parce que j'y serai et je distribuerai des chocolats suisses! Les montres c'est un peu lourd à transporter...

ironise la compétitrice helvète. 

Infos : Match d’Impro dans le cadre de la semaine de la Francophonie, vendredi 20 mars à 19h30 à l’institut français de Londres. Ticket £10. Réservations ici. 

A lire dans la même catégorie: Interview

A lire les dernières publications


Ajouter un commentaire :

Title:
Nom / Prénom / Pseudo:
Email: Votre adresse email ne sera pas affichée
Commentaire: