TransferWise-French-Britian--Static-Banners-728x90
Par anais | 2016-03-18 15:58:32 | 1268 vues | 0 Commentaire

Mercredi soir au The Grand, la francophonie était à l’honneur. Deux heures durant, 10 comédiens nous ont offert des mini sketches d’improvisation bourrés de pep’s et de situations improbables. Bealondoner revient sur cette soirée tout simplement géniale.

match_d'impro_semaine_de_la_francophonie_londres_2016_une.jpg

À l’origine de cette soirée ? La FBI. Oh non, rien à voir avec les américains, il s’agit ici de la French British Improvisation, première ligue d’improvisation francophone de Londres. 

Le but ? Mettre en lumière la langue française à travers tous ses accents : Suisse, France, Québec, Belgique et Canada, et nous faire rire, bien évidemment.

Comment ? C’est là qu’est toute l’originalité de la chose ! Le match mélange les codes du café-théâtre participatif à ceux du Hockey sur glace. Deux équipes, un arbitre, des commentateurs et un public super chaud, ça s’annonce bien. 

C’est donc dans la belle salle du The Grand Theatre que cette troisième édition du Match d’improvisation de la Francophonie s’est déroulée.  Une fois le public installé, Emilie Perraudeau, présidente de la FBI et comédienne, et Jeff Vitale, lui aussi comédien, jouerons ce soir les commentateurs. Mais avant, une petite mise au point sur les règles. Les équipes, une rouge et une bleue, composées de 5 artistes représentant chacun un des cinq pays francophones, vont s’affronter lors de sketch d’improvisation sous l’œil aiguisé de l’arbitre Laurent Dubois.

C’est lui qui définit le thème, le temps et le nombre de joueur engagés dans chaque improvisation. Il peut également ajouter une catégorie, c’est-à-dire imposer un style particulier à la pièce : à la façon Fables de La Fontaine, science-fiction… Et gare aux joueurs qui ne respectent pas tout ça ! Au bout de trois sanctions, un point est accordé à l’équipe adverse.

semaine_de_la_francophonie_2_match_d_impro_londres_3.jpg

Les improvisations se présentent sous deux formes : « mixtes », où les équipes jouent en même temps et « comparée » où l’une passe après l’autre. Après leur passage de 2 à 6 minutes, place au vote. C’est ici que le public rentre en scène. Muni d’un carton à double face bleue et rouge, nous votons à carton levé pour l’équipe qui nous a le plus fait rire ou le plus touché, surpris…

Et comme dans tout match, quelques « bouh » et « tabarnak ! » se font entendre lorsque le public n’est pas d’accord et même quelques jetés de chaussettes ! Car oui, si nous n’étions pas d’accord avec la décision de l’arbitre, nous pouvions lui jeter nos chaussettes, façon lancé de tomates, pour le lui faire remarquer. Bon enfant et tout autant amusant. 

La soirée continue dans le rire et la bonne humeur. Il est intéressant de voir comment chaque équipe traite un même sujet mais le meilleur reste les sketches en mixte. Car chaque équipe monte sur scène avec une certaine ligne directrice, qui se confronte alors avec celle de l’autre équipe. On se retrouve immédiatement dans des situations des plus burlesques, pour notre plus grand plaisir. 

semaine_de_la_francophonie_match_d'impro_londres_2015_2.jpg

Credit photos: Bealondoner.

Après plus de deux heures de rire et un score toujours serré, l’équipe bleue finit par remporter le match 9-8. Une victoire à un point près, c’est dire comme les deux équipes étaient bonnes. Vient alors la remise de mention spéciale pour les joueurs qui se sont le plus démarqués et c’est à l’ambassadeur Suisse que revient cette tâche. 

Pour résumer, ces matchs d’improvisation francophone sont une vraie petite pépite. En plus de rire, on participe, on approuve, on conteste, on découvre des expressions et tout ça dans une ambiance super cool. Alors si vous avez loupé cette édition, soyez aux aguets pour ne pas rater la prochaine. Et pour retrouver tous les événements de la FBI, rendez-vous sur leur site ici

A lire dans la même catégorie: Reportage

A lire les dernières publications


Ajouter un commentaire :

Title:
Nom / Prénom / Pseudo:
Email: Votre adresse email ne sera pas affichée
Commentaire: