TransferWise-French-Britian--Static-Banners-728x90
Par lizzie | 2014-03-20 10:18:09 | 2715 vues | 0 Commentaire

Il se murmure que les nuits londoniennes en font rêver plus d’un. Parmi les clubs les plus branchés de la capitale, le Boujis est sans doute l’un des plus remarqués. Du côté de South Kensington, nous avons rencontré Romain, celui qui fait des nuits du Boujis,  des soirées mémorables. Rencontre en coulisses avec le jeune frenchie.

romain_ribeira_du_boujis.jpg

Regard envoûtant et chevelure bien soigné, Romain a 27 ans et travaille pour l’un des clubs les plus connus du West End. Pourtant, il y a quatre ans, rien ne le prédestinait à faire carrière dans le monde de la nuit. Comme bien d’autres français avant lui, il était venu s’éclater et perfectionner son anglais pour quelques mois. Mais Londres a su charmer Romain et il a succombé à la tentation d’y rester.

« Je suis venu ici avec mon meilleur pote, on faisait des petits boulots, on apprenait l’anglais parce qu’on avait qu’un niveau scolaire. Finalement, je me suis plu dans cette ville et je ne suis pas reparti »

Au fil de ses rencontres et de ses sorties, Romain a fait la connaissance de London Village, un groupe de français qui organise les soirées à Cirque Le Soir, un autre club de la capitale. Voyant en lui un certain potentiel, les garçons l’ont pris sous son aile et lui ont appris tout ce qu’il devait connaître pour réussir dans le monde de la nuit.

Depuis un peu plus d’un an, Romain travaille pour le Boujis et a de grandes responsabilités. Pendant l’entretien, le téléphone n’arrête jamais de sonner. Busy boy, du budget en passant par la communication évènementielle jusqu’aux entretiens avec les promoteurs, le français a plus d’une carte en main.

Boujis Club : 11 ans de soirées branchées

boujis_2(1).jpg

Romain est responsable marketing et il adore son métier. Le français a fait du Boujis son terrain de jeu et son rythme de vie est effréné. Pas toujours évident à gérer, son emploi du temps est chargé mais une chose est sûre : pas le temps de s’ennuyer.

« Je m’occupe surtout des soirées du mercredi, vendredi et dimanche. De jour, je suis dans les bureaux à tout organiser et le soir, je suis présent au club pour m’assurer que tout se passe bien »

Au Boujis, les soirées sont toutes uniques. Soirées à thèmes, DJ en guest et style musical varié : au club, tout change assez souvent pour permettre à la clientèle huppée de ne jamais s’ennuyer. Entre hip-hop, électro-house et commercial, le club a plusieurs facettes. Et quand il n’est pas occupé à organiser les soirées à Londres, Romain travaille aussi à l’international. L’un des gros projets du club : « Boujis à Ibiza », durant l’été 2013, pour les 10 ans du club. Au total, plus de 500 personnes étaient présentes dont des célébrités comme le mannequin Rosie Huntington-Whiteley. Et en parlant de célébrités, que serait les clubs de l’ouest londonien sans leurs « guests » ?

« Difficile de ne citer  qu’un souvenir marquant. Je dirais Snoop Dog. Il devait venir pour jouer 30 minutes/une heure et au final, il est resté jusqu’à 3h du matin, en mettant une super ambiance dans le club. »

Snoop Dog, Lady Gaga et bien d’autres stars ont déjà occupé le dance floor du Boujis. Et si le club est tant renommé, c’est parce qu’autrefois, le Prince Harry et le Prince William, avaient l’habitude de venir faire la fête au Boujis.

Romain aura parcouru bien du chemin depuis son arrivée à Londres il y a quatre ans. Alors qu’il enchaînait les petits boulots à ses débuts, Romain a suivi son instinct et sa bonne étoile l’a guidé dans une carrière qu’il n’avait jamais envisagée auparavant. Il le dit : à Paris, on ne lui aurait pas donné sa chance et les opportunités n’auraient pas été aussi grandioses qu’à Londres.

Fin connaisseur du monde de la nuit, en dehors du Boujis, Romain sort aussi à Cirque Le Soir, The Box et Cuckoo. Mais à n’en choisir qu’un, le Boujis c’est de toute évidence l’endroit idéal pour se souvenir d’une soirée à Londres.

Infos : Boujis Club, 43 Thurloe Street, SW7 2LQ, Londres. Métro : South Kensington.

A lire dans la même catégorie: Interview

A lire les dernières publications


Ajouter un commentaire :

Title:
Nom / Prénom / Pseudo:
Email: Votre adresse email ne sera pas affichée
Commentaire: