TransferWise-French-Britian--Static-Banners-728x90
Par nadege | 2016-05-10 17:19:24 | 1193 vues | 0 Commentaire

L’école de Whitgift organise une exposition magistrale sur la première guerre mondiale et son année charnière, 1916. A voir jusqu’au 31 août 2016.

remembering_1916___gallery.jpg

Credit Photo: @Whitgift School.

Afin de marquer le centenaire de la première guerre mondiale, la Whitgift School et son headmaster, Dr C.A Barnett ont conçu une exposition sur la grande guerre et sur ses participants. 

Eduquant des générations de britanniques depuis près de 400 ans, Whitgift School a perdu des anciens élèves mais aussi des professeurs lors de ce conflit et rend hommage à ses disparus et héros de guerre, par la même occasion.

Située dans une annexe de ce complexe scolaire de South Coydon, Remembering 1916 est un assemblage de souvenirs de la Grande Guerre mis en scène avec des reconstitutions de la vie dans les tranchées mais aussi dans le quotidien des contemporains de l’époque edwardienne.

Les férus d’histoire mais aussi les jeunes générations peuvent déambuler de pièces en pièces à la rencontre des hommes et des femmes qui ont subi ce conflit qui fit des millions des morts, que ce soit à Verdun, dans la Somme ou encore à Jutland. 

remembering_1916_life_on_the_western_front.jpg

Credit Photo: @Whitgift School.

Conflit qui vit les forces françaises et britanniques affronter les allemands en Europe, la première guerre mondiale se déroule de 1914 à 1918. Même si l’exposition est organisée par des britanniques, un effort particulier a été apporté pour que chaque textes soit traduit et présenté dans plusieurs langues.

« Il est important pour nous que cette exposition rende hommage à tous les pays qui ont connu le conflit et de ne pas prendre position pour tel ou tel pays. Nous avons voulu que cette exposition soit visible par le plus grand nombre, quelques soit leur nationalité. C’est avant tout un geste de réconciliation. »

explique Dr C.A Bernett, qui nous a fait la visite de l’exposition.

Parmi les souvenirs de guerre exposés, on retrouve de nombreux objets rares, prêtés par des collectionneurs privés mais aussi par des musées, comme le musée de la Grande Guerre de Meaux. Des uniformes de soldats français, britanniques côtoient ceux des casques à pointe ou "Pickelhaube" des soldats germaniques mais aussi des morceaux de l’avion du terrible Manfred von Richthofen, le baron rouge, qui marquait d’une croix noire sur la carlingue de son engin tous les avions qu’il avait abattu. 

A voir aussi, des exemplaires uniques de The Wipers Times, le journal tenu par des soldats britanniques sur le front, des lettres de poilus, un panneau de la gare de Verdun d’époque ou encore des grenades, bombes et autres baïonnettes utilisées sur le front par les soldats des deux bords.

Les amateurs d’art ne sont pas en reste, en effet l’exposition commémore également les simples soldats avec les portraits en pastel de l’artiste suisse Eugene Burnand qui croque les visages des soldats alliés de toutes origines. 

Pour finir, quelques exemplaires des coquelicots en céramiques exposés en 2014 dans les douves de la tour de Londres pour le centenaire de la première guerre font aussi parti du décor, faisant naturellement écho à la toile du peintre impressionniste français, Claude Monet.

Infos : Remembering 1916: Life on the Western Front, ouvert tous les jours de 10h à 17h. Jusqu’au 31 août 2016. Au Whitgift Exhibition Centre, Haling Park, South Croydon, CR2 6YT. Tickets: adulte £7/gratuit pour les moins de 16 ans et £3 pour plus de 16 ans. Réservations ici. 

A lire dans la même catégorie: Culture

A lire les dernières publications


Ajouter un commentaire :

Title:
Nom / Prénom / Pseudo:
Email: Votre adresse email ne sera pas affichée
Commentaire: