TransferWise-French-Britian--Static-Banners-728x90
Par nadege | 2016-01-15 16:35:46 | 2889 vues | 0 Commentaire

Sortie sur les écrans de The Revenant, le dernier film du réalisateur Alejandro G.IÑÁRRITU avec Leonardo Di Caprio et Tom Hardy. Un film grandiose et immersif. A voir.

the_revenant_premiere_di_caprio,_inarratu_et_tom_hardy.jpg

Inspiré d’une histoire vraie qui se déroula en 1823 au Dakota du sud, the Revenant revient sur l’histoire de cet explorateur américain, Hugh Glass, qui survécu à l’attaque d’un ours et qui abandonné par ses compagnons de route et laissé pour mort, fait un voyage à travers les grands espaces pour retrouver celui qui a assassiné son fils. 

Dans le rôle de l’explorateur infortuné, Leonardo Di Caprio, qui compte bien, après avoir empoché un Golden Globe, obtenir un Oscar pour ce rôle ultra physique. Même si beaucoup s’accordent à  dire que ce n’est pas son meilleur rôle, Di Caprio risque bien repartir d’Hollywood avec la fameuse statue sous le bras en février prochain. Les paris sont ouverts. 

the_revenant_uk_release.jpg

Avec 12 nominations aux Oscars, The Revenant bat tous les records et pour Alejandro G. Iñárritu, le réalisateur du film, c’est aussi l’occasion de retourner dans la compétition aux statuettes dorées, après son triomphe de l’an passé avec Birdman. 

Le film sort le 15 janvier dans tout le royaume et le jour même des nominations aux Oscars, une partie du cast de The Revenant s’est pliée au jeu du tapis rouge pour la première londonienne du film. The Empire Leicester Square brillait de mille feux ce jeudi et malgré le froid glacial de janvier, des centaines de fans s’étaient massés aux abords du tapis rouge pour apercevoir leurs stars préférées.

Alejandro G. Iñárritu, le réalisateur du film mais aussi Domhnall Gleeson, vu dans Stars Wars:the Force Awakens et Brooklyn, Paul Anderson (Peaky Blinders), Lukas Haas (The Witness) étaient de la partie sans oublier les deux stars du film, Leonardo Di Caprio et Tom Hardy, dont les fans en furie ont montré leur enthousiasme en poussant des cris stridents à chacun de ses pas, surpassant ainsi les fans de Di Caprio, probablement trop engourdies par le froid pour montrer quelques enthousiasmes que ce soient. 

will_poulter_the_revenant_premiere_.jpg

Mention spéciale tout de même au jeune Will Poulter (We’re the Millers), qui apparemment était aux anges de participer à ce tapis rouge. Originaire de Londres, Hammersmith plus exactement, le jeune homme a bravé le froid pour prendre des milliers de selfies avec ses fans, quand ses ainés se sont contentés de juste faire une courte apparition pour leurs fans.

paul_anderson_the_revenant_premiere.jpg

Le froid justement qui lors du tournage de The Revenant a compliqué considérablement ces 7 mois de tournages au Canada et en Argentine. Paul Anderson, qui joue un des trappeurs dans le film, nous explique :

« Pour préparer le rôle, on a tous était obligé de participer à un boot camp, mais malheureusement, le boot camp ne nous avait pas vraiment préparé au froid. Sur le tournage, on a du jouer avec des températures avoisinantes moins 30. Rien ne peut vous préparer à cela…»

domhnall_gleeson_the_revenant_premiere.jpg

credit photos: Bealondoner. 

Lui aussi dans le film, l'acteur irlandais, Domhnall Gleeson qui joue le capitaine Henry, s’est aussi confié à nous, sur le tapis rouge, quand aux conditions de tournages extrêmes du film :

« On a tourné  dans les montagnes, loin de tout. C’est probablement le tournage le plus difficile de ma vie en termes de conditions. Heureusement, tout le monde s’est bien entendu, et même si je n’ai pas encore vu le film, je suis sûr que cela valait le coup ! »

Voila qui est dit. Car oui, effectivement The Revenant est un film qui vaut le coup d’être vu. Des images à couper le souffle où la nature joue un rôle majeur dans le déroulement de l’intrigue. Ce monde sauvage et le mythe de la frontière sont des mythes fondateurs de la littérature américaine et aussi de l’identité du pays et ici, Iñárritu, qui est mexicain, se les approprie. 

Une fois de plus le talent d’Emmanuel Lubezki, le directeur de la photographie sur le film, apporte au film son côté immersif où la nature devient actrice principale, tout comme dans ses films précédents avec Terrence Malick (The New World ou The Tree of Life) ou encore Birdman d’ Iñárritu. 

Pour finir, on peut dire que The Revenant est un film âpre, violent et ultra masculin (il doit y avoir deux rôles féminins dans tout le film). La scène de Leo Di Caprio aux mains avec un ours restera probablement dans les annales du cinéma pour sa violence et son réalisme.

Tom Hardy qui joue Fitzgerald dans le film sort également son épingle du jeu. Avec un accent texan à couper au couteau, Hardy campe le méchant de l’intrigue qui donne envie au personnage de Di Caprio de ressusciter pour se venger. C’est dire comme il est détestable.

The Revenant est un film à voir au cinéma, sur grand écran. Un spectacle grand public, même si certaines scènes sont ultra violentes, qui mérite probablement la pluie de récompenses pour lesquelles le film a été nominé. 

Infos : The Revenant, sortie le 15 janvier 2016 dans tout le UK. 

A lire dans la même catégorie: Reportage

A lire les dernières publications


Ajouter un commentaire :

Title:
Nom / Prénom / Pseudo:
Email: Votre adresse email ne sera pas affichée
Commentaire: