TransferWise-French-Britian--Static-Banners-728x90
Par nadege | 2016-04-26 12:31:55 | 1102 vues | 0 Commentaire

Sortie dans les salles britanniques le vendredi 29 avril de Son of Saul, le film choc sur l’Holocauste. Ce film a reçu le Golden Globe et l’Oscar du meilleur film étranger en 2016 et le Grand Prix à Cannes en 2015. 

on_a_vu_son_of_saul_londres.jpg

Réalisé et coécrit par le hongrois László Nemes, Son of Saul est un film qui marque. Le film utilise le point de vue de Saul, le personnage principal, interprété par le poète et comédien hongrois, Géza Röhrig.

La camera nous montre seulement ce que voit Saul, et le spectateur ne fait que deviner tout ce qui déroule dans le hors champ. L’horreur des camps est suggérée plus qu’elle n’est montrée, mais ce procédé narratif n’empêche pas le spectateur de se retrouver dans la peau de ce personnage qui ne sourit jamais, en immersion dans son univers infernal. 

Le synopsis

Le film montre, début octobre 1944, deux journées de la vie de Saul Ausländer, prisonnier juif hongrois à Auschwitz. Il fait partie du Sonderkommando de l'un des fours crématoires, groupe d'ouvriers strictement séparé du reste du camp et qui, tout en attendant leur propre exécution à tout moment, est forcé de participer à la crémation et à la dispersion des cendres des victimes de l'extermination massive. Saul croit reconnaître son fils dans un enfant mort, et décide de tenter de le sauver de l'incinération et d'entrer en contact avec un rabbin, avec qui il l'enterrera selon le rite approprié. Entre-temps le Sonderkommando désespéré se prépare à se révolter et à saccager le crématorium, mais Saul se détourne d'eux et a pour seule obsession de mener à bien son projet, pour son fils dont il n'avait pas su s'occuper de son vivant.

C'est une véritable plongée en enfer que le film décrit, une expérience sensorielle extrême. Les cris, les hurlements des victimes, les coups de feu et le ronronnement lugubre des fours crématoires pèsent sur le film comme une chape de plomb. 

Disciple de Béla Tarr dont il a été l’assistant pendant 2 ans, László Nemes fait montre d’un réel talent dans la réalisation de ce film difficile mais nécessaire et c’est pourtant son premier film.

Son of Saul, un film réaliste et en retenue. Adoubé par Claude Lanzmann, le réalisateur de Shoah, Son of Saul est probablement une des œuvres majeures portant sur l’Holocauste. A voir sans hésitation. 

Infos : Son of Saul de László Nemes. Sortie le vendredi 29 avril sur les écrans britanniques. Voir la bande annonce ici. 

A lire dans la même catégorie: Sortir

A lire les dernières publications


Ajouter un commentaire :

Title:
Nom / Prénom / Pseudo:
Email: Votre adresse email ne sera pas affichée
Commentaire: