TransferWise-French-Britian--Static-Banners-728x90
Par anais | 2015-12-18 15:06:49 | 1210 vues | 0 Commentaire

Sherpa est un film documentaire sur l’ascension du mont Everest, entièrement filmé du point de vue des Sherpas, ceux qui, chaque jour, risquent leur vie pour emmener les touristes à son point le plus haut. Un film aux images et témoignages poignants à découvrir le 18 décembre sur grand écran.

sherpa_cinema_londres.jpg

En 1953, Edmund Hilary, un Néo-Zélandais et Tenzing Norgay, un Sherpa, atteignaient le plus haut point du mont Everest. Depuis, touristes et sherpas travaillent ensemble pour grimper dans les montagnes, ces derniers étant les meilleurs guides. Mais en 2013, une bagarre éclatait dans les hautes vallées de l’Himalaya. Comment cela s’est-il produit ? Qu’est-il arrivé à cette communauté si accueillante et dévouée à cette montagne, qu’ils considèrent comme sacrée ? C’est ce qu’est parti comprendre Jennifer Peedom et son équipe. Mais le 18 avril 2014, alors en plein tournage, ce produit l’avalanche la plus meurtrière dans l’histoire de la montagne. 

L’équipe de tournage est partie lors de la saison de montée de l’Everest avec la plus grande excursion organisée : Himalayan Experience. Montée par le Néo-Zélandais Russell Brice, il travaille en coopération avec Phurba Tashi, un guide Sherpa détenteur du record mondial du nombre de montée au sommet de l’Everest. Le reportage adopte le point de vu de la communauté népalaise, on découvre ainsi leur façon de vivre, leurs coutumes, leur perception de la montagne comme une création divine et comment certains villageois considèrent ses montées comme une défiance aux dieux. 

Pourquoi risquent-ils leur vie ? La réponse est simple : c’est en escaladant la montagne qu’ils gagnent le plus. C’est pourquoi de plus en plus de Sherpas se tournent vers cette voie très tôt. Car si Phurba, le guide principal, a des années d’expériences, les plus jeunes qu’il forme ont tout juste la vingtaine. Et pourtant, eux-mêmes admettent ne pas vraiment comprendre pourquoi escalader dangereusement une montagne est si attractif pour nous, étrangers. 

Dès les premières images, on en prend plein les yeux. Entre les paysages et la musique, on est immédiatement transporté. Les premières minutes du film sont filmées par la caméra frontale d’un Sherpa qui se trouve sur le passage de l’avalanche la plus grave de l’histoire du mont Everest. Nous revenons alors douze jours avant le drame, lors du départ des touristes et des guides dans la montagne. Nous découvrons alors tous les coulisses d’une ascension, comment les Sherpas organisent les montées, les campements et surtout comment ils déterminent le chemin à pendre pour le lendemain, en plein nuit, pendant que tout le monde dort. 

Après l’avalanche, c’est une toute autre ambiance. Jusqu’ici amicale et coopératrice, la mort de leurs collègues et le peu de reconnaissance de la part du gouvernement Népalais font apparaître des tensions entre  les Sherpas et les touristes. Comment cette situation grave et inattendue va-t-elle être gérée ? Les clients vont-ils comprendre les décisions des guides ? 

Entre images et témoignages saisissants, Sherpa nous fait voyager pendant plus d’une heure et demie. Au-delà des images à couper le souffle, il y a là une véritable aventure humaine, qui porte à réflexion et qui nous ouvre les yeux sur ces petites communautés que l’on connaît peu et qui risquent tout pour notre plaisir de challenge. Gagnant de différents prix dont celui du meilleur documentaire au festival BFI de Londres, Sherpa mérite complètement ses quatre étoiles et son ticket pour aller le voir sur grand écran.

Infos : Sherpa, un documentaire de Jennifer Peedom. Sur les écrans à partir du 18 décembre.

A lire dans la même catégorie: Culture

A lire les dernières publications


Ajouter un commentaire :

Title:
Nom / Prénom / Pseudo:
Email: Votre adresse email ne sera pas affichée
Commentaire: