TransferWise-French-Britian--Static-Banners-728x90
Par anais | 2016-05-31 17:37:55 | 1182 vues | 0 Commentaire

Jeudi 26 mai se produisaient sur la scène de l’Hammersmith Apollo deux figures de la chanson française : Laurent Voulzy et Alain Souchon. Plus de deux heures de show à rire, chanter, danser et s’émouvoir, bref, du grand Souchon-Voulzy. 

on_a_vu_voulzy_et_souchon_en_concert_londres.jpg

C’est dans la grande et belle salle de l’Hammersmith que le duo se produisait ensemble, pour la première fois en près de quarante ans d’amitié et de collaboration. 20h30, nos deux musiciens montent sur scène, chacun dans son style qu’on leur connaît bien : chemise jabot et veston en velours pour Voulzy,  slim noir et chemise blanche pour Voulzy.  À peine arrivés, les premiers accords de guitares retentissent. C’est parti.

Plus de  deux heures durant, les deux chanteurs interprèteront les tubes de l’un et l’autre, parfois en solo, parfois en duo ainsi que leurs chansons communes de leur dernier album. Des talents qui se complètent à merveille. Résonneront notamment Allô maman bobo, J’ai 10 ans, Cœur grenadine, Foule Sentimentale, La ballade de Jimmy et bien d’autre encore, toutes reprises en chœur par l’ensemble du public. Et si Voulzy et Souchon sont bien connus pour leurs ballades, ils ont tout de même un joli répertoire de musiques qui vous feront lever de votre siège. Les premiers accords d’Amélie Colbert ou Rockolletion et c’est toute la salle qui se lève pour danser. Qu’ils aient 20, 40 ou 60 ans.

Leur concert, c’est aussi un moment de rire et de partage. Les deux compères nous livrent des anecdotes sur leurs musiques, leur composition et ce qui a pu les inspirer et ça nous fait rire. C’est toute une atmosphère conviviale qui se créée et c’est agréable. L’avantage d’avoir deux amis de longue date sur scène, c’est qu’ils savent jouer de l’image de l’autre. Voulzy est connu pour être le compositeur, le musicien du duo tandis que Souchon en est plutôt l’écrivain. Alors quand Laurent décide d’interpréter une chanson qu’il a lui-même écrite et qu’Alain s’inquiète de devoir aller toquer chez pôle emploi, c’est une scène assez cocasse qui s’offre à nous.

Sur scène, ils sont aussi accompagnés de cinq autres musiciens : un claviériste, un batteur, un bassiste, un second guitariste et une harpiste. Tout ce beau monde qui fait aussi chœur, le rendu est sublime. Après plus de deux heures, le concert se termine sur une note douce, avec l’un des plus grands succès de Laurent Voulzy : Belle-île-en-Mer. Deux heures où l’on aura chanté, rit, dansé et taper des pieds. Même à 70 ans, leur énergie et leur talent de faiblit pas d’un pouce.  

A lire dans la même catégorie: Reportage

A lire les dernières publications


Ajouter un commentaire :

Title:
Nom / Prénom / Pseudo:
Email: Votre adresse email ne sera pas affichée
Commentaire: