TransferWise-French-Britian--Static-Banners-728x90
Par anais | 2016-06-22 15:31:11 | 1333 vues | 0 Commentaire

Foie gras, truffes, terrines, charcuterie et autres spécialités françaises vous manquent ? Eh bien souriez car Mado’s vient vous les livrer directement chez vous depuis la France, et à des prix deux fois cher qu’ici. Nous avons rencontré Alexandre, passionné de gastronomie et fondateur de Mado’s.

mado's_london_.jpg

Qui ne rêve pas de bonnes rillettes, d’un confit de canard ou même d’un bon coq au vin ? On est à peu près tous d’accord sur le fait que nos amis british n’excellent pas forcément en matière de gastronomie et que l’on vient parfois vite à manquer de nos plats traditionnels. Et à part aller au restaurant ou casser son portefeuille en boutique pour acheter lesdits mets, il n’y avait pas beaucoup d’alternatives. Du moins jusqu’à septembre dernier, où Alexandre Bourguet a ouvert Mado’s.

Alexandre est originaire de la Côte d’Azur, où il a grandi dans une famille de commerçants de bouche. 

« Évidement que ça m’a influencé dans mon avenir. J’ai d’abord été commerçant dans l’automobile mais après 10 ans, j’ai senti que j’avais fait le tour. J’ai donc décidé de partir à Londres pour repartir de zéro. C’est une ville formidable, avec beaucoup de cultures différentes, un peu comme chez moi, en Côte d’Azur. »

Arrivé en mars 2014, Alexandre avait comme projet de se rapprocher de ses origines, de la restauration et surtout de faire quelque chose qui lui plaise. L’élément déclencheur ? Une boîte de rillette à £8.

« Là je me suis dit : il y a quelque chose à faire. £8, c’est impensable ! J’avais les compétences d’entrepreneur mais il me manquait l’anglais et les connaissances. J’ai donc commencer par faire des petits boulots qui m’ont permis de rencontrer beaucoup de monde et d’avoir pleins de conseils sur comment ça marche ici. J’ai d’abord travaillé avec des professionnels, comme la pâtisserie franco-japonnaise Lanka et Le Vieux Comptoir, un bar à vin afin de faire découvrir les produits et de me faire un nom. Puis j’ai eu envie de monter un site internet pour vendre aux particuliers. »

mados.jpg

Mais alors concrètement Mado’s, qu’est-ce que c’est ?

« Mado c’est ma grand-mère. J’ai passé toute mon enfance dans sa boucherie et c’est elle qui m’a transmis tout ça, les saveurs, le partage… Mado’s propose des produits du terroir de qualité, qui viennent de petites fermes du Sud-Ouest avec leur vrai savoir-faire artisanal. Quand vous mangez, vous avez l’impression d’être allé le chercher à la ferme. L’objectif c’est que les gens puissent se faire plaisir sans se ruiner ou devoir traverser la Manche. »

Il a fallu plus d’un an et demi et beaucoup de voyages Easyjet pour rencontrer tous les producteurs du coin. Vous trouverez donc des spécialités au foie gras, des terrines, rillettes et pâtés, des truffes fraîches de saison mais aussi des condiments et plats cuisinés, comme l’authentique cassoulet landais, des saucisses de Toulouse, du pot au feu, des choucroutes et bien d’autres plats qui nous font saliver rien qu’à en lire les noms. Au total, plus de 70 références disponibles sur le site et à des prix deux fois moins chers que ce que l’on trouve habituellement ici : rillettes et terrines pour environ £3.35, , truffes à partir de £43, £20 les 200g de foie gras, plats cuisinés entre £5 et £19… 

truffes.jpg

« Même si les gens pensent de plus en plus à bien manger, que les marchés de producteurs locaux reviennent, ils ont encore du mal à se mettre aux fourneaux, surtout quand on vit en colocation, que l’on est plusieurs dans une seule cuisine. Du coup on a décidé de livrer des plats entièrement préparés dans les fermes du Sud. »

Depuis deux mois, Mado’s propose aussi la livraison expresse de truffes fraîches. Commandées avant 11h du matin, vous les recevrez le lendemain, tout juste cueillies de la veille. Autre nouveauté à venir, la livraison une fois par mois d’un panier frais avec des viandes. 

« Nous sommes en train de développer des abonnements au mois pour que nos clients reçoivent des paniers garnis avec différents produits dedans, dont des viandes. Et d’ici un an, j’aimerai ouvrir un restaurant-épicerie, où les gens pourrez venir faire leurs courses, manger et passer un bon moment. Un genre de bistrot méridional. Mais pour l’instant je me concentre vraiment sur le développement des particuliers. J’aime avoir les deux pieds dans ce que je fais et je veux rester proche des clients. Il y a une vraie dimension sociale dans ce que l’on fait et j’aime ça. »

En effet, si vous êtes à Londres, c’est Alexandre et son équipe qui gère eux-mêmes la livraison ! Vous pouvez aussi retrouvez leurs produits sur certains marchés de Marylebone et Chelsea. Et si vous partez vivre hors de Londres, rassurez-vous, Mado’s livre dans tout le Royaume-Uni. Alors si vous n’avez pas eu votre foie gras à Noël ou si vous avez simplement envie d’un bon plat français, il est temps de se rendre sur Mado’s !

A lire dans la même catégorie: Reportage

A lire les dernières publications


Ajouter un commentaire :

Title:
Nom / Prénom / Pseudo:
Email: Votre adresse email ne sera pas affichée
Commentaire: