TransferWise-French-Britian--Static-Banners-728x90
Par laurene | 2015-06-17 11:52:50 | 1611 vues | 0 Commentaire

Le 1er août prochain, The Psychedelic Society organise une manifestation devant le parlement de Westminster pour déclarer leur opposition à une loi visant à interdire les gaz hilarants en Grande-Bretagne.

legal_high_demonstration_london.jpg

C’est le site Konbini.com qui le relate. Le 1er août 2015, un rassemblement insolite va avoir lieu. Des Britanniques ont prévu de se réunir pour manifester contre l’interdiction de certaines drogues courantes dans les festivals (plus connues sous le nom de « legal highs »).

Le gouvernement britannique, qui a décidé de bannir plusieurs douzaines de drogues très courantes en soirée par le projet de loi « Psychoactive Substance Bill ». Cette loi concerne « toute substance prévue à la consommation humaine capable de produire un effet psychoactif » et met en colère des milliers de personnes en Grande-Bretagne qui ont décidé de manifester le 1er août prochain devant le Palais de Westminster, où se trouvent les deux chambres du Parlement du Royaume-Uni. Ils prévoient, pour l’occasion, d’inhaler en masse du protoxyde d’azote, que l’on connaît mieux sous le nom de « gaz hilarant ». 

gaz-hilarant_manifestation.jpg

Cette substance d’abord utilisée en cuisine, s’est progressivement retrouvée dans les soirées et on compte entre 2013 et 2014 environ 470 000 personnes qui en auraient consommé au Royaume-Uni en tant que drogue. Sa consommation est en constante augmentation et pour cause, il est très facile de s’en procurer et ses effets procurent une sensation de relaxation brève. 

Les défenseurs de cette droguent arguent le fait qu’elle n’a pas de pires effets sur la santé que la caféine, le tabac ou l’alcool. The Psychedelic Society qui organise la manifestation défend le libre arbitre et la responsabilité des consommateurs de drogues récréatives.

Leur évènement Facebook compte déjà plus de mille participants. 

Beaucoup de consommateurs pourraient, après le vote de cette loi, être considérés hors-la-loi au Royaume-Uni. Si pour l’instant, cette drogue est considérée comme étant à faible risque, celui-ci subsiste. Lors de l’inhalation, l’arrivée d’oxygène jusqu’au cerveau est arrêtée. Mais il faut rappeler qu’entre 2006 et 2012, 17 personnes en sont mortes tandis que, comme le souligne Konbini.com, environ 8 000 sont mortes à cause de l’alcool, et 100 000 à cause du tabac. 

A lire dans la même catégorie: News

A lire les dernières publications


Ajouter un commentaire :

Title:
Nom / Prénom / Pseudo:
Email: Votre adresse email ne sera pas affichée
Commentaire: