TransferWise-French-Britian--Static-Banners-728x90
Par anais | 2016-03-16 16:58:25 | 1430 vues | 0 Commentaire

Yves a 29 ans et nous vient de Paris. C’est pour son travail qu’il a déménagé ici en octobre 2014.  Aujourd’hui Senior Game Designer dans une boîte de création de jeu vidéo, ce passionné de jeu en général nous fait ainsi découvrir son Londres "geek". 

yves.jpg

Avant Londres, il est passé par Tokyo, Pékin, Barcelone et même San-Francisco. Un habitué des grandes villes donc. Tous ces voyages, il les doit à sa passion, devenu un travail : la création de jeu vidéo. 

« Pour faire simple, je m’occupe de créer les systèmes du jeu, les règles en quelques sortes. Comme on développe des jeux gratuits, je m’occupe aussi de trouver des mécanismes de monétisations et des activités pour que le joueur revienne régulièrement. Comme j’ai eu la chance de bosser dans de grandes boîtes et de pouvoir travailler sur des projets qui ont très bien marché, lorsque j’ai quitté mon dernier job on est venu directement me démarcher et me voici à Londres. »

Un départ un peu précipité qui a entraîné quelques galères pour notre parisien.

« Lorsque j’ai accepté le poste, j’ai eu deux semaines pour tout plier. Un départ dans l’urgence, sauf que j’avais tous les papiers de résiliation d’appartements, les impôts et autres documents administratifs à régler et ça a été une galère pas possible. Si je peux donner un conseil : mettez-vous bien à jour avec l’État Français avant de partir. Heureusement pour le logement, j’ai mon meilleur ami qui m’a hébergé pendant un mois le temps que je me trouve une coloc.» 

Quels sont pour toi les points positifs de Londres ?

« Les gens sont plus détendus, venant de Paris, ça m’a marqué. Le côté multiculturel, où l’on peut rencontrer des gens venus de partout et aussi le fait qu’il y ait plein de sorties différentes à faire, partout. Comme les musées ! On n’y pense pas assez nous français car on a l’habitude qu’ils soient payant alors qu’ici on peut voir de super expos gratuitement. Ce que j’aime le plus ici, c’est la mentalité des gens, ils sont très ouverts et t’accueillent toujours bien. Et que Londres soit blindée de nouvelles boîtes et donc d’opportunités. »

Et négatifs ?

« Le coût de la vie. J’avais déjà connu ça lorsque j’étais à Tokyo mais c’est vrai qu’ici il est quand même costaud. Le système de GP aussi, quand on est malade. Si on n’est pas au courant ça peut devenir un problème. Plus on voyage, plus on se rend compte que la France a quand même pas mal d’avantages à ce niveau-là avec la sécurité sociale, etc. »

Pendant son temps libre, Yves s’adonne à ce qu’il préfère : les jeux,  vidéos, de plateau, de rôle… Un des meilleurs moyens pour rencontrer du monde et principalement des natifs.

« Le jeu a une vraie dimension sociale. J’adore aller au Draughts, qui est un bar à jeu à Haggerston. C’est un super endroit qui réunit plein de jeux de sociétés et qui fait bar en même temps. C’est mieux de venir avec des copains mais même tout seul, on t’accueille toujours à une table. Et comme ce ne sont quasiment que des Anglais, c’est un super plans pour améliorer son anglais et faire des rencontres. Il y a le Dark Sphere aussi, qui est une boutique de jeu, c’est un peu plus « geek » comme univers mais la mentalité est hyper cool. J’étais le seul français et ils m’ont tous super bien accueillit. Pour ceux qui sont plus branchés gaming et e-sport je recommande le Meltdown, qui est un super bar où l’on peut jouer sur console, suivre des matchs et rencontrer d’autres passionnés. »

Un emploi du temps toujours bien occupé où se rajoute aussi des parties des tournois de jeu de rôle organisés avec ses collègues, de l’escalade et du théâtre. Et toujours en anglais.

« Il y a une super application qui s’appelle Meet-Up et qui permet selon tes préférences et tes envies de trouver des associations dans ce qu’il te plaît. C’est comme ça que j’ai repris le théâtre ici ou que j’ai découvert des groupes de joueurs de Warhammer, un jeu que j’aime bien, qui est vachement plus développé ici qu’en France. En fait depuis que je vis ici je sens que mon côté geek est bien plus présent parce qu’il y a pleins de truc à faire de ce côté-là à Londres et qu’il y a moins d’aprioris qu’en France. Ici tu peux être toi-même, personne ne te dira quoi que soit et ça, j’adore cette mentalité. »

Les quartiers que tu préfères ici ?

« Brick Lane, car il y a des super boutiques de Vinyle. J’adore le coin de Clapham et Richmond pour leurs grands parcs, c’est un vrai bol d’air frais et juste à côté de la ville. Et puis Canary Wharf, pour ses restaurants, ses pubs, sa vue sur la Tamise et son marché aux poissons, c’est chouette comme endroit. »

Des conseils pour ceux qui aimeraient venir ici ?

« Penser à s’enregistrer à un GP en cas de soucis de santé. Faire le max d’expo et partir à la découverte de tous ces quartiers différents, avec leur propre thématique. Et puis pour ceux qui habitent vers Brombley-by-bow et qui veulent bien manger pour pas trop-trop cher,  le site Riverford, où vous faites vos courses en ligne et qui vous livre chez vous pleins de produits bio, c’est cool. »

Pour le moment, Yves pense d’abord à changer de colocation. Ensuite, tout est possible.

« Le projet sur lequel je travaille finit bientôt donc je vais peut-être bouger ailleurs. Ca ne me dérange pas car j’adore découvrir de nouvelles cultures. Mais j’aime bien ici donc pourquoi pas rester. On verra bien ce qui se présente. » 

A lire dans la même catégorie: Portraits

A lire les dernières publications


Ajouter un commentaire :

Title:
Nom / Prénom / Pseudo:
Email: Votre adresse email ne sera pas affichée
Commentaire: