TransferWise-French-Britian--Static-Banners-728x90
Par anais | 2015-12-07 14:56:28 | 1561 vues | 0 Commentaire

Limougeaud de 23 ans, Lucien est arrivé à Londres début octobre, accompagné de sa copine Julie. Une installation qui était loin d’être gagnée. Rencontre.

lucien_okok.jpg

Diplômé d’un master en management, il aura bien fallu un an et demi pour que Lucien se décide lui aussi à tenter l’aventure londonienne. 

« Je ne connaissais pas du tout Londres et ça ne me tentais pas vraiment. Mais je voulais améliorer mon anglais et avoir une nouvelle expérience dans mon domaine, à l’étranger. Je suis donc parti dans l’optique de trouver un petit boulot le temps de prendre mes marques et trouver ensuite quelque chose dans le marketing ou l’évènementiel.»

Pour le moment, Lucien travaille donc comme serveur à Crussh. Un métier et un rythme de travail qu’il a dû apprendre sur le tas. 

« C’est quelque chose d’apprendre un nouveau métier, dans une ville que tu ne connais pas, avec langue que tu ne métrises pas forcément. Et puis le rythme de travail est complétement différent. La première semaine, j’ai fait 60 heures. Autant dire que ça m’a mis dans le bain tout de suite ! »

Lui et sa copine vivent à Willesden Green en colocation et ont tous deux trouvé un job. Pourtant, leur séjour a bien failli s’écourter dès leur arrivée.

« Nous avions choisi l’appartement depuis la France. On l’avait évidemment visité par Skype avec l’ancienne habitante, mais une fois sur place il s’est avéré que personnes n’étaient au courant de notre emménagement. Sans parler de la caution qui n’était jamais arrivée aux mains du propriétaire. La désillusion directe. Heureusement les colocataires ont été super cool, ils nous ont aidé à chercher du travail. Et aujourd’hui ça se passe très bien. »

Et Londres alors, c’est comment ?

« C’est impressionnant. Je n’ai jamais vécu dans une grande ville, où l’on passe autant de temps dans le métro. J’ai eu peur de ne pas m’y faire mais finalement l’adaptation se fait très facilement. »

Qu’est-ce que tu recommandes aux frenchis ?   

« Attendez d’être sur place ! Prenez une auberge ou un Airbnb les premiers jours et faites vos recherches de logements et de travail quand vous serez ici. Pour le boulot, si l’anglais ce n’est pas encore dans la poche et généralement ça ne l’est pas, préparez quelques phrases de présentation, dire de quand à quand vous êtes disponible, ce genre de choses simples. Et ne vous laissez pas décourager par les « petits » soucis quand vous arrivez. »

Car oui, comme dit Lucien, les galères à l’étranger c’est ce qui vous permet de relativiser pour plus tard. Si vous avez su gérer dans une langue que vous ne maîtrisiez pas, vous êtes paré à tout. 

A lire dans la même catégorie: Portraits

A lire les dernières publications


Ajouter un commentaire :

Title:
Nom / Prénom / Pseudo:
Email: Votre adresse email ne sera pas affichée
Commentaire: