TransferWise-French-Britian--Static-Banners-728x90
Par anais | 2016-04-25 09:23:35 | 1624 vues | 0 Commentaire

Après une année à Paris, Jordane se décide à partir plusieurs mois pour Londres. Un moyen pour cette jeune Niçoise de parfaire son anglais mais aussi de se recentrer sur ses envies. Rencontre. 

jordane.jpg

A 21 ans, Jordane sait déjà dans quel domaine faire sa vie : le théâtre et le cinéma, une passion qui la suit depuis ses 11 ans. Il y a un an, elle quittait sa ville de Nice pour monter sur Paris et étudier au Cours Florent. C’est après une année un peu compliquée qu’elle se décide à prendre le large.

« À la fin de l’été de ma première année, je n’avais pas envie de retourner à Paris. J’étais dans une période où je me remettais beaucoup en question, à me demander si le cinéma c’était vraiment fait pour moi. Il fallait que je prenne un peu recul à tout ça. Et en même temps, je voulais améliorer mon anglais, principalement mon accent et sortir du langage formel que l’on nous apprend à l’école, pour pouvoir travailler n’importe où dans le monde. J’aime ce que l’on fait en France en matière de cinéma et de théâtre mais une partie de moi se voit vivre à l’étranger. »

Et c’est en tant que fille au pair que notre comédienne arrive à Londres, en septembre dernier. Un voyage qui s’est goupillé en une semaine à peine.

« J’ai eu l’envie de partir seulement mi-août. Fille au pair est une bonne opportunité car tu es logé, nourri, payé et tu as pas mal de temps libre. J’ai fait un Skype avec une famille le vendredi et le dimanche j’avais la confirmation que je partais. Et pour que tout ce mette si bien en place, c’est que c’était le bon moment. Et je n’ai pas été déçue. C’est un peu difficile au début, car tu ne sais pas trop où te mettre. Mais on s’implique très vite et depuis j’ai plus l’impression d’être comme chez des cousins éloignés. »

Et pourquoi Londres ?

« C’est peut-être un peu cliché mais c’est une ville qui me fait rêver depuis longtemps. C’est gigantesque, j’adore la culture anglaise, c’est hyper cosmopolite… Et puis c’est un bon compromis : ce n’est pas trop loin mais c’est suffisamment dépaysant. C’est un bon tremplin pour commencer à voyager. »

Qu’est-ce qui te plaît ici ?

« La mentalité différente des gens. Ils sont plus ouverts et t’aideront plus facilement, que tu parles anglais ou non. Du moment que tu essaies, ils t’aideront quoi qu’ils arrivent. Il y a quelque semaine il avait un évènement chez Apple Store avec la venue des réalisateurs d’un des prochains Disney. J’ai contacté le réalisateur par Tweeter, sans trop attendre de retour, et bien il m’a répondu. Je n’en revenais pas ! Le jour de l’évènement il m’a reconnu et m’a donné son adresse mail pour qu’il réponde à mes questions car il n’avait pas eu le temps le jour même. Après quelques échanges, il m’a mise en contact avec une actrice, avec qui je dois faire un Skype la semaine prochaine. C’était surréaliste et complètement improbable. Londres est une ville pleine d’opportunités, ici ils valorisent ceux qui tentent, qui se bougent, alors il ne faut pas hésiter. »

Ce qui t’a le plus marqué en arrivant ?

« Mon premier choc ça a été les prix. J’ai de la chance car je suis payée en livres, donc je m’en rends moins compte mais ça reste hallucinant. Le sens de la route évidemment, la première fois que je suis montée dans un bus et qu’il a pris le rond-point à l’envers, mon cœur à bien fait un petit bond. Mais surtout, c’est que tu te sens en sécurité partout. À Paris, après une certaine heure tu sais qu’il vaut mieux éviter le métro, les taxis étaient devenus mes meilleurs amis ! Ici tu n’as aucun problème. Même les quartiers qu’ils disent un peu chaud, comme Brixton, sont très tranquilles. Le temps aussi, avoir les quatre saisons en une journée, c’est quand même inédit. Ce que j’aime beaucoup aussi, c’est l’ambiance différente entre chaque quartier. Selon ton humeur, tu as le quartier qu’il te faut. »

Pendant son temps libre, notre Niçoise s’adonne à ses passions : cours de théâtre deux à trois fois par semaine, visite des musées et photographie. Avec un plan du métro, Jordane choisit une station au hasard et part vagabonder à travers les petites rues aux alentours. 

« J’aime bien les endroits touristiques comme Camden ou Piccadilly mais je préfère les trucs un peu plus petits. Mon endroit préféré reste Covent Garden et son restaurent Chez Antoinette. J’adore aussi Greenwich et ses marchés, le West End avec tous ses théâtres. Et il ne faut pas hésiter à s’excentrer un peu, genre zone 6. C’est un peu loin, mais il y a plein de choses à voir, des châteaux, de super paysages, c’est cool pour le dimanche. Et si jamais vous avez le mal du pays, rendez-vous à South Kensington, quartier français de Londres. Il y a plein de bars et de cafés sympas et ça parle français à chaque coin de rue. »

Qu’est-ce que ça t’a apporté de vivre ici ?

« Ça m’a aidé à me recentrer. Je suis arrivée ici pleine de questions et je sais maintenant que le théâtre c’est bien ce que je veux, j’ai repris confiance en moi. Londres est une ville qui te motive, qui te pousse à faire des choses. Mon niveau d’anglais à triplé, en vivant dans une famille anglaise tu t’imprègnes mieux des expressions locales et quotidiennes que l’on ne voit pas en cours, et ça c’est génial. »

Si son contrat se finit en juillet, Jordane pense déjà à rester plus longtemps. Mais la question « et après ? » est encore un peu flou.

« J’ai remarqué que vivre ici ou venir en vacances, c’était pareil, avec un truc en plus. Je commence à me faire des contacts à Londres et si ça aboutit à quelque chose pourquoi rester là ? Si non, je reprendrais sûrement les cours ou alors juste rentrer et trouver des castings par moi-même. Ou carrément partir dans un autre pays. Après juillet est un grand point d’interrogation ! Mais je sais ce que je veux faire et que j’y arriverai. Je marche surtout à l’instinct, alors je ne me pose pas trop de questions et c’est mieux comme ça. » 

A lire dans la même catégorie: Portraits

A lire les dernières publications


Ajouter un commentaire :

Title:
Nom / Prénom / Pseudo:
Email: Votre adresse email ne sera pas affichée
Commentaire: