TransferWise-French-Britian--Static-Banners-728x90
Par anais | 2016-04-08 13:49:27 | 1412 vues | 0 Commentaire

Elise a 22 ans et nous vient d’un petit village en Bourgogne. Elle qui aime la mode et le design, Londres ne pouvait être que le meilleur choix pour un son stage de fin d’année. Arrivée en février, elle nous raconte ses premiers pas ici.

elise.jpg

Actuellement en dernière année à l’ESC en management international, Elise doit chaque année effectuer un stage, généralement à l’étranger. L’année dernière, elle avait passé onze mois à Mexico, une expérience pleine de petites galères mais qui l’ont préparé à tout.

« Je suis arrivée là-bas, sans parler un mot d’espagnol, sans savoir comment me rendre à mon futur domicile, je n’avais même pas pensé à prendre un adaptateur, rien. Et malgré tout je m’en suis bien sortie. Ça m’a appris à relativiser, à rester tranquille même en cas de problème. Du coup je n’appréhendais pas vraiment mon arrivée à Londres. »

Et on peut dire que ses débuts londoniens ont commencé sur les chapeaux de roue.

« En arrivant ici je ne savais pas du tout ce qu’était l’Oyster Card. Alors quand j’ai voulu prendre le bus, on m’a regardé avec ma monnaie du genre « qu’est-ce que tu attends comme ça ma petite dame, il te faut une carte ». Et puis je me perdais tout le temps. Bon je continue toujours à me perdre souvent. Mais le plus fou ça a été pour le logement. J’avais réservé une sous-location à l’avance et c’était juste immonde. Il y avait de la terre partout dans la salle de bain car le sol n’était pas finit, la cuisine était vraiment sale et le pire c’était l’anti-rat partout dans la maison. Apparemment, il arrivait que pendant la nuit la cuisine se remplisse de rongeurs. Rassurant ! Mais ça c’est plutôt bien passé. »

Elise vit pour le moment dans une autre sous-location à Dalston, en attendant de trouver un logement dans son budget.

« Les prix, c’est vraiment le gros point noir de Londres. Passer de Mexico à ici, ça fait un choc. Il y a le temps et la nourriture aussi, je ne suis pas sûre de m’y faire un jour !»

Et alors, que fais-tu ici et pourquoi avoir choisi Londres ?

« Je fais donc un stage de six mois chez la marque de lingerie Kriss Soonik Loungerie. Je fais du marketing, de la communication, de la presse et aussi de la vente. Si j’ai pris Londres c’est d’abord pour améliorer mon anglais et surtout pour sa réputation dans la mode. Ici tout est en développement, il y a beaucoup plus de publications magazine et donc plus de chance de travailler dans la presse, ce que j’aimerai bien. »

Quand elle ne travaille pas, Elise s’adonne à ce qu’elle aime le plus : le dessin, regarder des films et parcourir le web à la découverte de nouvelles marques, publicités et designers.  

« En plus d’être mon travail, c’est une vraie passion. Londres est le bon endroit pour ça : il y a des designers à foison et plein de galeries d’art. De toute façon, au niveau de l’art et de la musique aussi, cette ville est super, moi qui adore l’électro, il y a de quoi faire. Ce que j’aime aussi ici, c’est l’intégration des étrangers, qui se fait hyper facilement. Ça m’a assez marqué par rapport à la France notamment. Et les off-licence, qu’on a de moins en moins chez nous justement. »

Après ses six mois, il sera temps pour notre bourguignonne de quitter les bancs de l’école et entrer dans le monde du travail. Pour le moment, pas de retour en France prévu.

« Après Londres, j’espère avoir un niveau d’anglais qui me permette de travailler partout dans le monde. Pour le moment je vise plus l’Italie ou l’Espagne, mais je reste ouverte à toute l’Europe, le plus important, c’est que je travaille pour une marque qui me plaise. »

Un conseil pour ceux qui aimeraient vivre à Londres ?

« Venez à l’avance pour trouver un logement sur place. Ca évitera bien des surprises. Ne pas faire trop de plans à l’avance, l’étranger ne se passe jamais comme on l’a prévu. Laissez faire l’effet de surprise, ça vous évitera d’être déçu et parfois de trouver mieux que ce à quoi vous vous attendiez. Et puis de profiter à fond de ces expériences-là, elles vous apporteront beaucoup dans la vie. »

A lire dans la même catégorie: Portraits

A lire les dernières publications


Ajouter un commentaire :

Title:
Nom / Prénom / Pseudo:
Email: Votre adresse email ne sera pas affichée
Commentaire: