TransferWise-French-Britian--Static-Banners-728x90
Par leslie | 2013-04-11 10:02:37 | 3392 vues | 0 Commentaire

Partie 7 : Meublé. Un peu, beaucoup ou pas du tout !

1000041588.0.jpg

Credit Photo: LC

Désormais plutôt rares en France, les locations meublées restent majoritaires à Londres. Quelles sont les règles de sécurité concernant le mobilier, est-il possible de négocier les meubles à conserver ou à enlever et à quel moment ? Petit tour des éléments à vérifier avant de louer.

Vous n’aimez pas le canapé à motifs écossais qui occupe la moitié du salon ? Inutile pour autant de tourner le dos à cette location qui correspondait en tout point à vos requêtes. Il est bien souvent possible de négocier avec le propriétaire les éléments que vous souhaitez garder ou, au contraire, dont vous souhaitez vous débarrasser. Pensez seulement à faire vos requêtes au bon moment !

Rédiger une réclamation écrite

Au Royaume-Uni, la signature du bail est précédée d’une offre écrite du locataire. Souvent un simple email. C’est également l’occasion de négocier les clauses de la location : de demander le retrait de la table du salon qui vous est inutile ou le changement du lit à la qualité discutable par un nouveau. Même si le logement vous plaît, pensez à faire ces demandes par écrit dans l’email contenant votre offre. Après, il sera trop tard ! Une fois le bail signé, le propriétaire sera en droit de refuser vos requêtes sans que vous n’ayez plus aucun recours.

A noter que l’acceptation du propriétaire peut s’accompagner d’un coût sur votre location. L’apport ou le retrait de certains éléments de mobilier occasionnera en effet vraisemblablement des frais de garde-meubles ou de déménagement. Ils peuvent être monnayés par le propriétaire sous la forme d’un coût ponctuel ou de l’augmentation à petite échelle du loyer. A vous, avec l’aide de l’agent immobilier, de trouver un prix juste pour les deux parties.

Un mobilier conforme

Depuis la fin des années 80, la législation anglaise impose que tous les tissus d'ameublement contenant de la mousse de remplissage tel que les canapés, canapé lits, matelas, oreillers, coussins, chaises rembourrées, ... soient conformes aux exigences établies par « The Furniture and Furnishings (fire) (Safety) Regulations 1988 (amended 1989 & 1993) ». Exception faite des meubles fabriqués avant 1950 qui ne contiennent pas de mousse !

Pour rendre la tâche plus aisée, beaucoup de fabricants placent une étiquette de sécurité pour confirmer que leurs meubles sont conformes à la réglementation. Il est du devoir de l'agent immobilier de vérifier ce mobilier, d’informer le propriétaire si certains éléments sont inadéquats et de refuser la location du bien le cas échéant.

Pour pallier à tous ces risques, un inventaire est toujours préférable pour un bien meublé. Il aidera notamment à trancher en faveur du locataire ou du propriétaire en cas de litige sur le mobilier.

logo_century_21.jpg

Leslie Cottenceau, Journaliste, Agent Immobilier et Chasseuse de biens.

En partenariat avec Century 21.

A lire dans la même catégorie: Immobilier

A lire les dernières publications


Ajouter un commentaire :

Title:
Nom / Prénom / Pseudo:
Email: Votre adresse email ne sera pas affichée
Commentaire: