TransferWise-French-Britian--Static-Banners-728x90
Par leslie | 2013-03-06 17:05:15 | 4399 vues | 0 Commentaire

Partie 2 : décrypter le bien décrit

3_living-room.jpg

Nouveau pays, nouvelles lois et nouvelles terminologies ! Même si les descriptions de biens immobiliers à la location à Londres se doivent d’être claires et exhaustives, il est des nuances à saisir pour éviter les déconvenues. Décryptage.

Vous souhaitez louer un F2 dans la capitale anglaise ? Inutile de chercher un terme équivalent dans les annonces publiées sur la toile ou sur papier. Ici, on donne le nombre de chambres pour caractériser un bien. Une fois passée la surprise de cette découverte, il sera facile de suivre cette méthode somme toute logique en cherchant à « One bedroom flat » pour un F2, « Two bedroom flat » pour un F3, et ainsi de suite.

Lire entre les lignes

Ėlémentaire en France, la surface au sol n’est pas toujours indiquée dans les annonces anglaises. Outre les images qui peuvent accompagner le descriptif, il faut savoir lire entre les lignes pour se faire une idée de la superficie d’un bien. Ainsi, un bien meublé avec « a king size bed and double bed in the bedrooms and double sofa bed in the living room » devrait être plutôt grand au vu du mobilier qu’il peut contenir.

En revanche, « a single bedroom » (à opposer avec « a double bedroom ») signifie que la pièce ne peut contenir qu’un lit simple. Sa surface au sol devrait donc être assez limitée. Attention aussi au terme « study » qui s’apparente à un bureau et ne pas être transformé en chambre !

Ce que dit la loi

Les textes législatifs anglais font autant appel au bon sens du propriétaire bailleur qu’à des critères spécifiques pour définir ce qui peut être loué comme une chambre ou une pièce à vivre : « A habitable room is a room which has a minimum width of 1.13 metres, used mainly as a living room or bedroom […] However, it excludes rooms which cannot function for the purposes for which they are intended by reason of an inadequate size, height, shape or daylight »*. Soit une pièce de 1,13 m de large au moins dont la structure (taille, hauteur, forme et lumière directe) est en adéquation avec sa fonction de pièce à vivre.

La seule donnée véritablement précise concerne la « dining/kitchen » qui doit mesurer au moins 13m2, explique le site gouvernemental de la ville de Merton. Et le « government planning portal » d’ajouter que les sanitaires et lieux de passage tels que les  « bath or toilet facilities, service rooms, corridors, laundries, hallways, utility rooms or similar spaces are excluded »**.

Meilleure arme au moment d’attaquer votre recherche locative, ces textes restent cependant évasifs notamment sur la surface totale minimum d’un espace de vie seul ou d’une chambre ! Si vous craignez le vide juridique qui subsiste pour vous prémunir totalement des mauvaises surprises, vous pourrez toujours faire appel à des professionnels de la relocation. Avisés, ils seront également à vos côtés pour faire face à un propriétaire beau parleur ou franchement malhonnête s’il y a lieu.

* http://www.merton.gov.uk

** http://www.planningportal.gov.uk

logo_century_21.jpg

Leslie Cottenceau, Journaliste, Agent Immobilier et Chasseuse de biens.

En partenariat avec Century 21.

crop_3_living-room.jpg

crop_logo_century_21.jpg

crop_1000041588.[6].jpg

logo_century_21.jpg

3_living-room.jpg

1000041588.[6].jpg

A lire dans la même catégorie: Immobilier

A lire les dernières publications


Ajouter un commentaire :

Title:
Nom / Prénom / Pseudo:
Email: Votre adresse email ne sera pas affichée
Commentaire: