TransferWise-French-Britian--Static-Banners-728x90
Par nadege | 2015-03-23 12:01:19 | 2123 vues | 0 Commentaire

Yacine Belsousse a fait ses armes au Djamel Comedy Club et a aussi participé au Festival Voila en automne dernier. Le comédien français revient sur scène avec un nouveau One Man show, Made In France, qu’il va jouer à la fois en anglais et en français, les 13 et 13 avril prochain au Soho Theatre. Entretien. 

yacine_belhousse_soho_londres.jpg

Comment décririez-vous Made in France, votre nouveau spectacle ?

Dans ce spectacle je décris l’aventure qui m’a mené à jouer en anglais et voyager de Montréal à Moscou ! Je n’aurais jamais cru voyager autant ! Je raconte mon parcours et d’où je viens. C’est une énorme tranche de vie avec plein de blagues dedans !

Vous avez été connu du grand public avec le Jamel Comedy Club ? Comment êtes-vous arrivé à faire du stand up ?

J’ai commencé en Octobre 2005, ça fera bientôt 10 ans ! Et le Jamel Comedy club est arrivé un peu comme une énorme coïncidence en 2006. A l’époque peu de gens faisaient du « stand up ». Aujourd’hui les choses ont bien changé en France, le stand up est «à la mode » en partie grâce au succès du JCC, je pense ! Et c’est formidable. 

Vous allez jouer votre show à Londres, à la fois en français et en anglais ? Est-ce facile d’être drôle dans les deux langues ?

Je ne dirais pas que c’est facile à faire mais j’y suis parvenu grâce au festival d’Edimbourg durant lequel j’ai joué 27 représentations d’une heure, tout en anglais. Ce fut une formidable formation accélérée pour améliorer mon anglais ! En français, je crois que je suis fluent.

Avez-vous le trac avant de monter sur scène ? Si, oui, avez-vous une routine avant de monter sur scène pour le faire passer ?

J’ai souvent le trac mais je me dis que le public est ici pour s’amuser lui aussi et ça me permet d’évacuer le trac ! On est tous là pour la même raison après tout : passer une bonne soirée !

Quels sont les choses qui vous inspirent pour vos one man shows ?

Ma vie essentiellement et ses petites mésaventures. Les rencontres que j’ai pu faire sont autant de personnages et de visions différentes du monde, c’est ça qui m’inspire. 

Parmi les comiques actuels, qui est celui dont vous vous sentez le plus proche ? Qui vous fait le plus rire ?

Sans Hésiter Eddie Izzard, qui est un modèle pour moi, c’est un artiste qui a su mettre sur scène des idées très surréalistes et colorées. J’aime son panache et son côté positif.

Avez-vous une vanne favorite ? Laquelle ?

Il y en a tellement je ne saurai pas quoi vous répondre, c’est une question tellement difficile !  

Pensez vous que l’on puisse de rire de tout ? Il y a-t-il des sujets que vous n’abordez jamais dans vos spectacles car vous les trouvez trop sensibles ?

Je ne me censure pas sur les sujets. Tant que c’est drôle et pas insultant, j’estime que je peux en parler.

Vous entamez une tournée mondiale avec ce show. Quel est, selon vous, le public le plus facile à faire rire ?

Il n y a pas de région particulière, chaque show est diffèrent ! Le public le plus facile à faire rire, c’est celui qui VEUT passer une bonne soirée !

Après la tournée de Made in France, avez-vous d’autres projets?

Je crée actuellement mon deuxième spectacle et je compte bien revenir à Londres avec !Vous avez déjà joué à Londres, notamment au Festival Voila. Que pensez-vous du public londonien ? Je le trouve très ouvert et généreux, j’ai l’impression qu’ils sont plus curieux en ce qui concerne les idées nouvelles ou absurdes et moi ça me plait énormément ! J’ai hâte !  

Propos recueillis par Nadège Alezine. 

Infos : Made In France par Yacine Belhousse, les 12 et 13 avril au Soho Theatre. Ticket £10. Réservations ici.

A lire dans la même catégorie: Interview

A lire les dernières publications


Ajouter un commentaire :

Title:
Nom / Prénom / Pseudo:
Email: Votre adresse email ne sera pas affichée
Commentaire: