TransferWise-French-Britian--Static-Banners-728x90
Par nadege | 2015-02-17 16:11:48 | 2763 vues | 0 Commentaire

Julie Diano est une jeune artiste française installée à Londres. Elle écrit, compose et interprète ses chansons et se produit régulièrement sur les scènes de la capitale. Rencontre.

julie_diano_londres_itw.jpg

Credit Photo: Ryland Pearson.

Depuis quelques mois, Julie écume les petites scènes londoniennes avec son pianiste pour une série de concerts acoustiques, piano et chant. Arrivée à Londres, il y a presque 2 ans, la jeune compositrice/interprète s’essaye à la scène et à la chanson, après s’être rompue à l’art de la comédie.

« J’écris en anglais et depuis peu en français, mais je dois avouer que je trouve plus facile d’écrire mes textes en anglais. C’est sûrement parce que je travaille avec des anglais, notamment avec mon co-compiseteur, S Jay qui est aussi mon professeur de chant. »

explique Julie, que l’on a retrouvé au bar du British Film Institut de SouthBank.

Passionnée de cinéma, Julie voit d’abord ses chansons défiler dans sa tête sous forme de film, avant de jeter les mots sur le papier. La jeune femme a d’ailleurs passé trois mois aux Etats Unis, comme apprenti comédienne avant de débarquer à Londres. La chanson, c’est venu après.

« J’ai fait le conservatoire de musique de Dijon et je fais de la musique depuis l’âge de 5 ans mais j’ai eu envie d’arrêter de faire de la musique dans une structure classique, après voir joué du hautbois dans un groupe de musique médiévale. Puis en devenant comédienne, on m’a conseillé de prendre des cours de chant, car beaucoup d’acteurs chantent aussi. En arrivant à Londres, c’est d’ailleurs la première chose que je suis mise à chercher, avant même de chercher un appartement ! »

C’est ainsi que Julie rencontre son coach de chant, qui deviendra son co-compositeur par la suite. Inspirée par des histoires personnelles, les chansons de Julie Doino possèdent un univers qui lui est très personnel, qu’elle décrit volontiers, comme cinématographiques, bizarres voire impressionnistes.

Quand on demande à Julie quels sont les artistes qui l’inspirent, elle répond sans hésiter :

« J’écoute Hozier, Benjamin Clementine, Lana Del Rey, London Grammar mais aussi Vanessa Paradis dont je trouve les textes très poétiques…J’ai craqué aussi sur Stromae et Christine and the Queens, qui a su créer un personnage sur scène… »

Pas du tout branchée variété française, Julie Diano travaille sans cesse sur de nouvelles compositions, en attendant de trouver un label pour faire un album. Elle est aussi pour le moment son propre manager et essaye de se faire connaitre en donnant des concerts mais aussi en partageant sa musique sur les réseaux sociaux, tels que Twitter, Facebook mais aussi SoundCloud.

« Pour le moment, j’essaye de me constituer mon propre répertoire de chansons, même si il en a certaines que je ne me vois pas chanter et que je pourrais donner à d’autres interprètes. J’aimerais beaucoup écrire pour Vanessa Paradis et pourquoi pas, un jour, Johnny Halliday… »

En attendant d’écrire un tube pour l’idole des jeunes, Julie Diano continue sa série de concerts acoustiques entamés en août dernier. Elle sera le 1er mars au Vinyl Bar, le 18 mars au Rise 46, le 8 avril au Icarus Club Greenwich, le 3 mai 15 Minutes Club et le 5 juillet au SoundLounge Festival. Une artiste à suivre…

Infos : Pour écouter Julie Diano, visiter son site ici. Twitter : @juldiano. Facebook ici. 

A lire dans la même catégorie: Interview

A lire les dernières publications


Ajouter un commentaire :

Title:
Nom / Prénom / Pseudo:
Email: Votre adresse email ne sera pas affichée
Commentaire: