TransferWise-French-Britian--Static-Banners-728x90
Par nadege | 2013-02-13 15:45:11 | 6795 vues | 1 Commentaire

Vivre à Londres, c’est bien mais vivre à Londres en parlant bien anglais, c’est mieux. Souvent, quand on vient d’arriver dans la capitale britannique avec un anglais de base, qui remonte aux années lycées, il est difficile de se faire comprendre voir même de pouvoir discuter en anglais, avec d’autres.

franglish3_(640x480).jpg

credit photo: Pierre Palluet

Des échanges linguistiques et culturels

C’est pour aider les francophones à développer leur niveau d’anglais, que Franglish organise des soirées régulières à Londres, sous forme d’échange linguistique. Le concept est simple, on s’inscrit à une de leurs soirées, qui se déroulent généralement dans un Pub de Londres ou au Bistrot de l’institut français, et on participe à des discussions avec un anglophone.

Ces rendez-vous informels permettent aux francophones de s’essayer à une conversation en anglais et aux anglophones de discuter en français. Lors de ces sessions de 14 minutes, on discute autour d’un verre avec son interlocuteur anglophone, 7 minutes en anglais et 7 minutes en français. Chacun y trouve son compte.

Franglish à Paris, Nice, Lyon…                                                                                                  

Ce concept d’échange linguistique entre francophones et Anglophones a été lancé il y a deux ans à Paris, puis s’est développé dans d’autres villes françaises, comme Nice ou Lyon. Franglish a débuté ses soirées linguistiques à Londres seulement depuis novembre 2012, avec Pierre Palluet comme organisateur.

franglish_4.jpg

Les discussions vont bon train chez Franglish. credit photo: Pierre Palluet

Pierre est un jeune français habitué à l’expatriation, il a vécu à Hong Kong et à Londres, avant de retourner vivre au Royaume Uni. Professeur de langue, notamment de français, anglais et espagnol, il s’occupe d’animer ces soirées Franglish, qui existent aussi en anglais et espagnol.

A l’institut français

Mardi 12 février, nous sommes allés participer à une de ces soirées Franglish, organisée ce soir-là dans l’ambiance cosy du Bistrot de l’institut français de Londres. Accueilli par Pierre Palluet, le maitre de cérémonie de ces soirées d’échange linguistique, on a eu l’occasion de rencontrer et de converser avec 5 anglophones différents mais aussi de rencontrer des français venus participer.

« Je suis fille au pair dans une famille américaine à Londres mais je n’ai pas beaucoup l’occasion de parler avec eux, vu que les enfants dont je m’occupe sont en bas âges. C’est la première fois que je viens à une soirée Franglish, j’espère que cela va m’aider à améliorer mon anglais. » raconte Caroline, 25 ans, installée à Londres, depuis novembre dernier.

Après les présentations d’usage, on prend place à une table pour notre tête à tête. On commence généralement la conversation en anglais. Notre premier entretien s’est déroulé avec Chris, australien d’origine Birmane, qui a décidé d’apprendre le français.

« J’ai commencé à apprendre le français il y a juste 7 mois. J’utilise des enregistrements audio que j’écoute sur mon I-pod, mais il me manque la pratique de la langue, c’est pour cela que je viens régulièrement aux soirées Franglish. » explique le jeune homme, qui travaille dans la finance à la City.

Ensuite, après 7 minutes de conversation en anglais, Pierre passe à notre table pour nous demander de passer à une conversation en français. Le changement de langue se fait sans accros. Même si les niveaux de langues des participants sont différents, chacun prend le temps d’aider l’autre à trouver ses mots. Il n’est pas question de se moquer de l’autre, mais de lui tendre la main.

« Les anglophones qui participent à Franglish sont généralement passionnés par la langue française mais aussi par la culture de notre pays. Ils sont assez bienveillants quand un français a du mal à s’exprimer en anglais. » explique Pierre, organisateur de Franglish.

Apres 14 minutes de conversation a la fois en anglais et en français, on quitte sa table pour passer à la suivante. Pendant deux heures environ, on rencontre 5 anglophones avec qui ont a discuté, échanger, tout cela dans une ambiance décontractée et informelle.

Cherry, retraitée et francophile accomplie, est une habituée de Franglish. Elle explique pourquoi, elle aime venir converser avec des français :

« J’ai passé un an à Paris quand j’étais jeune en tant que fille au pair et j’en garde un merveilleux souvenir. Ensuite, je me suis mariée à un américain et je suis partie vivre aux Etas Unis…J’ai perdu l’habitude de parler français et cela m’a manqué. A mon retour à Londres, j’ai décidé de me remettre au français, car j’adore Paris et y passe des weekends régulièrement. »

Infos : Franglish, tous les dimanches de 18h à 20h au Barrio Central, 6 Poland Street, London W1F 8PS. Mais aussi deux mardis par mois, de 18h30 à 20h30, à l’Institut français - Le Bistrot, 17 Queensberry Place, London SW7 2DT. Tarif : £12 plein tarif/£8 tarif réduit. Renseignements et inscriptions sur www.franglish.eu

A lire dans la même catégorie: Reportage

A lire les dernières publications


Cherry Hostler
2013-02-14 07:41:55 #1

Nadège, J'ai beaucoup aimé lire ce que tu as écrit sur notre soirée, et c'était intéressant de te parler. C'était ma première fois à Franglish, mais je suis sur que je rentrerais. Pierre est très sympa et il l'a bien dirigée, je pense.

Ajouter un commentaire :

Title:
Nom / Prénom / Pseudo:
Email: Votre adresse email ne sera pas affichée
Commentaire: