TransferWise-French-Britian--Static-Banners-728x90
Par jennifer | 2013-04-03 12:20:03 | 4813 vues | 0 Commentaire

A 16 ans et demi, Max n’a qu’un seul objectif en tête : devenir Dj. Installé depuis 5 ans à Londres, il s’est découvert cette passion, il y a deux ans lors d’une soirée entre copains. Depuis ses premiers cours avec des Dj professionnels, il ne cesse de s’entraîner. Il a, aujourd’hui, ses propres productions qu’il va prochainement breveter. 

dj.jpg

Crédit photo : Bealondoner

Max a commencé tôt la musique en prenant des cours de piano, guitare et basse. Mais c’est lors d’une soirée entre copains qu’il se découvre la passion pour la musique électronique.

A 14 ans, j’étais à une soirée qui a tourné entièrement sur la play list de mon téléphone. J’adorais la house/dance et mon ami m’a donné l’idée de devenir Dj. A partir de ce moment là j’ai commencé à m’y intéresser, raconte-t-il. 

Tout pour la musique

A partir de cette soirée, Max commence tout bêtement avec des logiciels sur son ordinateur pour apprendre un peu la technique mais il a vite voulu aller plus loin. Il s’achète alors un peu de matériel qu’il n’a pas su, dans un premier temps, bien utiliser. Il va ensuite tomber par hasard sur les cours que propose le site de Ministry of Sound, l’une des plus grande boîte au monde. Le site propose de s’inscrire à des cours donné par des grands noms du monde des Dj. Il va donc supplier ses parents afin d’y participer pendant deux jours en octobre 2011.

J’étais le plus jeune, j’avais 15 ans et demi. J’ai passé deux jours magnifiques. Je me sentais comme un poisson dans l’eau, à ma place quoi. Je suis arrivé en tant que musicien acoustique, je ne m’y connaissais presque pas du tout. J’ai appris de très bonnes bases, et bien plus encore : en sortant j’aurais pu jouer les Dj dans une boite de nuit sans que personne ne voit la différence je pense. Je suis ressorti totalement amoureux de la musique électronique avec l’idée de devenir Dj pro, raconte-t-il.

Reconnu par les grands

Après ce premier stage, Max compris que ça ne suffirait pas... Il va alors se procurer du bon matériel et se mettre à fond dans la musique. Il passe six mois tous les soirs et week-end dans sa chambre : un régime totalement musical. Au bout de 6 mois passés à s'entraîner, il décide de refaire les deux jours avec Ministry of Sound, en mars 2012. 

Je voulais montrer aux grands ce que je valais et tester ce que j’ai pu apprendre. Et bien sûr y retourner pour les points les plus avancés. Ils m’ont rapidement reconnu, et tous étaient stupéfaits de mon niveau, confie-t-il. 

Face aux Dj professionnels, Chad Jackson (le Zinédine Zidane des Dj),  Sam Barlow (fondateur du groupe Unit 9 un groupe de Dj), Jammie Griffiths (l’un des meilleurs scratcheurs du monde), Karl Tuff-enuf Brown (producteur et Dj de renommé mondiale), il va donner le meilleur de lui-même et va recevoir d’encourageant compliments qui vont le motiver encore plus. 

Sam, qui anime une émission sur Kane Fm (radio de musique électronique) intitulée OMFG it’s the week-end show, lui propose de l’inviter pour faire un mix en live le 18 mai 2012. 

Cette expérience m’a apporté de la satisfaction personnelle. J’ai été très fier de moi-même. J’ai reçu de bons compliments de la part de Sam qui m’a confirmé que mon mix était au top niveau.

Un jeune talent déjà récompensé 

Depuis, Max a investi dans un studio de production afin de produire sa propre musique électronique. Il s’est littéralement noyé dans la musique. Son travail a déjà été récompensé l’année dernière sur le site de Ministry of sound où son son - précédemment en live à la radio - fut récompensé dans la rubrique du “mix of the month” avec notamment David Guetta et bien d’autres artistes en course. 

Prochainement, il va déclarer ses compositions à la SACEM : un organisme de production musical et artistique. (comme un brevet sur ses sons). En attendant ses 18 ans, Max est en première scientifique au lycée français de Londres et travaille la musique à fond.

J’attends avec impatience mes 18 ans, car je ne peux pas jouer dans les boites c’est très frustrant. Pour l’instant je suis dans l’ombre et je ne peux me faire de l’expérience et partager en live mes mixes. C’est une attente interminable. J’ai l’idée d’avoir mon bac, mais mon objectif principal c’est la musique. Je prendrais le risque de me lancer exclusivement dans la musique, mais il faut savoir que ce monde là propose plusieurs métiers comme ingénieur du son et bien d’autres. Je veux tout simplement vivre dans l’industrie musicale.

Depuis l’ouverture de Artpeggios en octobre 2012 à Londres, Max donne des cours une à deux fois par semaine et pendant les vacances scolaires. Il donne aussi des soirées privées.

Par Jennifer Habib

Infos : Pour contacter Max, par email à [email protected] 

A lire dans la même catégorie: Interview

A lire les dernières publications


Ajouter un commentaire :

Title:
Nom / Prénom / Pseudo:
Email: Votre adresse email ne sera pas affichée
Commentaire: