TransferWise-French-Britian--Static-Banners-728x90
Par anais | 2016-01-14 13:36:41 | 2519 vues | 0 Commentaire

Lundi 11 janvier, c’est dans la surprise la plus totale qu’une star s’est éteinte. Cheveux colorés, teint maquillé, costumes de scène improbables et musiques avant-gardistes… David Bowie a transcendé son époque et inspiré les suivantes. Il était une icône du rock et il était Londonien. Bealondoner lui rend hommage en revenant sur les endroits qui ont forgés la légende Bowie.

bowi_0.jpg

Il aura était un véritable ovni aussi bien dans l’univers musical que celui de la mode. Bien plus qu’un chanteur, David Bowie était un artiste qui alliait rock, théâtre, mode et design, se créant ainsi ses propres personnage de scène : Ziggy Stardust, Aladdin Sane, Halloween Jack ou encore The Thin White Duke. 

« La première fois que je l’ai vu, j’ai trouvé ça tellement génial car c’était complétement différent de ce que l’on voyait. Et il a su continuer à nous étonner  en changeant d’alter-égo tout en faisant de la très bonne musique. Chaque fois il inventait quelque chose de nouveau, de frais et de différents des autres » 

raconte Malcolm, fondateur du Rock and Trips Tour. Car oui, là était bien tout le génie de Bowie : il allait là où personne ne l’attendait. Il aura composé au total 28 albums, dont le dernier, Blackstar, est sorti quelques jours avant sa disparition. 

Et c’est Londres et sa région qui ont vu naître ce phénomène à qui le chanteur dédiera une chanson « London Boys ». Revenons sur les lieux qui ont marqué la carrière de ce chanteur hors du temps et des normes, accompagnée des anecdotes de Malcolm qui a vu évoluer ce « starman ».

brixton_mural.jpg

Le mur Aladdin Sane à Brixton

David Robert Jones, de son vrai nom, est né le 8 janvier 1947 à Brixton. C’est donc ici que l’artiste James Cochran est venu peindre, en 2013, un mur entier à l’effigie du personnage d’Aladdin Sane, célèbre alter-égo de David Bowie à l’éclair rouge et bleu, aujourd’hui devenu un véritable symbole. En 1974, il déménage aux États-Unis où il restera définitivement. 

heddon_fleur.jpg

The Marquee Club sur Wardour Street

C’est dans ce club, l’été 1965, que David change son nom de scène et joue pour la première fois en tant que “David Bowie”. Aujourd’hui, le club est devenu des appartements mais il n’en reste pas moins le lieu où Bowie et d’autres grands talents, tels que Keith Moon, se sont fait connaître. 

Giaconda Café, Denmark Street

QG de David et ses amis lorsqu’ils étaient encore adolescents. C’est ici qu’il rencontre Marc Bolan, du futur groupe T.Rex, les membres de son groupe The Lower Third ainsi que Vince Taylor, rockeur dont il s’est inspiré pour son personnage de Ziggy. Il avait parfois l’habitude de dormir dans le van du groupe juste devant le café, qui est toujours ouvert aujourd’hui.  

star_man.jpg

Decca Studios, Broadhurst Gardens

C’est ici qu’il a enregistré, en 1967, son premier album nommé « David Bowie ». Mais ça n’était pas son premier passage au studio Decca. En 1963, alors âgé de 16 ans, il était venu avec son groupe de l’époque, The Konrads, enregistrer leurs musiques. Malheureusement ils n’ont pas réussi à impressionner les managers et David quitta le groupe peu de temps après. Le Decca Studio est aussi connu pour avoir refusé d’enregistrer quelques années auparavant… Les  Beatles.

brixton_girl.jpg

Hammersmith Apollo, Queen Caroline Street

Connu pour être la salle dans laquelle Ziggy Stardust quitta définitivement la scène. En 1973, David joue le dernier concert de sa tournée à l’Hammersmith Odéon. C’est ici qu’il « tua » symboliquement son alter-égo, Ziggy Stardust. « Non seulement ce concert est le dernier de la tournée, mais c'est aussi le dernier que nous ferons jamais». Une phrase que bon nombre de fans ont prise pour une retraite de David Bowie lui-même, avant de réapparaitre en Aladdin Sane.

ritzy.jpg

Trident Studios, St. Anne's Court

Dans une petite allée juste derrière Wardour Street que ce trouve ce studio où a été enregistré le tube planétaire Space Oddity, tout comme Life on Mars ou encore The man who sold the world. D’autres grandes chansons ont été enregistrées ici telles que Hey Jude ou Bohemian Rapsody. 

heddon_plaque.jpg

Heddon Place

Rue emblématique où ont été prises les photos de l’album Ziggy Stardust and the Spiders from Mars. Aujourd’hui une plaque commémorative y est installée et la cabine téléphonique de la pochette arrière est toujours présente. C’est aussi juste à côté de cette petite rue, au 252 Regent Street, que David Bowie déclara pour la première fois “Je suis gay et je l’ai toujours été”. Une révolution pour l’époque.  

heddon_cab.jpg

Depuis lundi, des centaines de Londoniens sont venus rendre hommage à cet artiste à Heddon Street et surtout à Brixton, où il a grandi. Posters, fleurs, lettres, guitares, bougies et même peluches se sont vu déposer autour de ces deux lieux les plus symboliques. 

heddon_place.jpg

David Bowie, un artiste hors du commun qui aura marqué les générations par sa créativité et son originalité. Ce genre d’artiste qui, comme Michael Jackson ou encore Elvis Presley, continuera à inspirer et à perdurer pour les décennies à venir.

brixton.jpg

Credit Photos: Anais Doulut pour Bealondoner. 

A lire dans la même catégorie: Reportage

A lire les dernières publications


Ajouter un commentaire :

Title:
Nom / Prénom / Pseudo:
Email: Votre adresse email ne sera pas affichée
Commentaire: