La restauration, une source d’emploi pour les français

Article vérifié: 2013/01/12 | Prochaine relecture: 2014/07/31

Londres, tout comme toutes les grandes métropoles occidentales regorgent de petits emplois de toutes sortes. Quand on débarque sans emploi à Londres, la première option qui s’offre est souvent de prendre un boulot dans le secteur de la restauration. Ce secteur emploi une grande quantité de français, avec ou sans expérience.

L’avantage de ce genre d’emploi, est qu’ils sont faciles d’accès pour les français avec un niveau d’anglais de débutant et permettent bien souvent d’améliorer son niveau rapidement. Pour trouver un emploi dans la restauration, s’adresser à un job-center, faire du porte à porte avec un exemplaire de son CV ou bien simplement faire le tour des sites Internet destinés à l’emploi.

Nadia, 33 ans, serveuse chez Ottolengui, un restaurant à la mode d’Angel raconte :

Je venais de me faire virer de mon précédent emploi de serveuse dans un restaurant de Notting Hill quand j’ai trouvé une annonce sur gumtree pratiquement le lendemain, pour un autre job de serveuse. Une semaine plus tard, j’étais embauchée et commençais mon nouvel emploi chez Ottolengh.

La flexibilité est importante

Dans ce genre d’emploi, vous pouvez vous faire virer sans préavis d’un jour à l’autre, mais retrouver un nouvel emploi dans les jours qui suivent. Au niveau du salaire, le taux horaire est de 5.80 livres par heure, ce qui correspond à l’équivalent du minimum wage britannique.

C’est vrai que vu comme ça, ça fait pas grand-chose à la fin du mois, explique Nadia. Mais souvent, la feuille de salaire ne prend pas en compte les tips, qui peuvent doubler voire parfois tripler votre salaire.

L’un des avantages de travailler comme serveur, ce sont les pourboires, qui sont très répandus en Angleterre. Selon le restaurant où vous allez travailler, il y a plusieurs politiques en ce qui concerne les tips. Soit, le service est compris dans la note du client (environ 12,5% de la bill) et sont ajoutés à votre salaire chaque mois.

Dans ce cas là, vous pouvez également recevoir des pourboires des clients en plus du service charge retenu sur l’addition, ce surplus va directement dans votre poche. Dans l’autre cas de figure où le service charge n’est pas inclus dans l’addition, le client donne ce qu’il veut comme pourboire (en général 10% de l’addition totale) et les pourboires sont mis dans une pot commun et partagés entre tous les serveurs, et parfois même avec la cuisine, selon des restaurants.

Lorsque les pourboires sont déclarés, il faut savoir que 20% sont directement reversés aux impôts par votre employeur.

Au restaurant où je travaille, le service charge n’est pas inclus. Les clients laissent ce qu’ils veulent. Même si je suis peu payée au taux horaire, avec les pourboires, je double mon salaire tous les mois.

Détaille Nadia.

Dimanche et jours fériés

Il est à noté également, que le travail le dimanche n’est pas payé double, ni les bank-holidays, comme c’est souvent le cas en France. Bien souvent, dans la restauration les horaires varient, suivent le type de restaurant. Mais il est bon à savoir que la plus part des restaurants servent des petits déjeuners, des déjeuners et des dîners, ce qui permet de faire des horaires à rallonge.

Bien souvent les shifts, ne dépassent pas les 8 heures, mais la réglementation britannique dans ce domaine est assez flexible, alors ne vous étonnez pas si on vous demande faire des double-shifts, c’est fréquent. Dans la majorité des cas, le temps de travail n’excède pas 45 heures par semaine et environ 8 heures par jour.

Abréviations et informations:

  • Minimum wage: Salaire minimum (le SMIC français)
  • Service charge: Frais de service

Signets:

http://www.bealondoner.com

0 commentaires (ajouter le votre)

ajouter un commentaire:

Title:
Prénom:
email: ( Votre adresse ne sera pas affichée )
commentaires:

Nouveau chez bealondoner.com ?